Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-01-17
Actualité médicale

Tags: embryons -  secret -  libere -  tumeurs - 
Dans les embryons, le secret qui libère les tumeurs - Actualité médicale
Dans les embryons, le secret qui libère les tumeurs

L'embryon est constitué de cellules indifférenciées, les cellules souches embryonnaires, capables de devenir adultes et de se spécialiser, en se transformant en cellules de coeur, de rein, de foie, etc.

Publicité

L'embryon est constitué de cellules indifférenciées, les cellules souches embryonnaires, capables de devenir adultes et de se spécialiser, en se transformant en cellules de coeur, de rein, de foie, etc.

Le cancer naît d'un parcours complètement opposé : une cellule saine de l'organisme humain avec des fonctions bien précises, comme celle de métaboliser des substances s'il s'agit d'une cellule du foie, ou d'éliminer les toxiques s'il s'agit d'une cellule de rein, perd cette capacité à l'improviste, et devient indifférenciée, donc incapable d'accomplir des fonctions spécifiques. Et elle acquiert une nouvelle propriété : reproduire de manière désordonnée et donner naissance à une tumeur. Le cancer, en effet, n'est rien d'autre qu'une croissance incontrôlée de cellules qui ont perdu leur identité.

Ces deux processus ont un point en commun : l'activité ou la perte d'activité de plusieurs gènes. Si ces gènes fonctionnent, ils permettent à une cellule embryonnaire de devenir une cellule adulte. S'ils ne fonctionnent pas, ils contraignent une cellule adulte à se transformer en une cellule embryonnaire et de proliférer sans contrôle.

Antonio Iavarone et Anna Lasorella, deux chercheurs italiens qui travaillent à l'Institut de recherche génétique de la Columbia University de New York, ont mis en évidence de quelle manière ce processus se produit et ont publié les résultats de leur étude dans la revue scientifique " Nature ".

Les deux chercheurs expliquent également que durant le développement embryonnaire, un gène oncosuppresseur, appelé gène du rétinoblastome ou Rb (le rétinoblastome est une tumeur des enfants qui atteint la rétine de l'oeil), bloque l'activité de la protéine Id, un des moteurs qui poussent les cellules à se multiplier. Le bloquage du gène Rb met fin à la multiplication des cellules embryonnaires et marque le début de la progressive spécialisation. Dans les tumeurs, la fonction de ce gène ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-01-17 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: embryons secret libere tumeurs


Publicité

En savoir plus