Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-03-07
Actualité médicale

Tags:
Un composé chimique du chou semble être un anti-cancéreux - Actualité médicale
Un composé chimique du chou semble être un anti-cancéreux

Une équipe de scientifiques du Collège de Médecine Gallois à Cardiff mène une étude qui permettra de déterminer si le diindolylméthane (DIM), composé chimique présent en grande concentration dans le chou, présente les propriétés d'un agent anti-cancéreux. Dans la majorité des cas, les cancers du col de l'utérus (qui touche environ 3000 femmes par an au Royaume-Uni) peuvent être détectés à des stades précoces lors de dépistages systématiques par des tests frottis chez les femmes de plus de 30 ans.

Publicité

Une équipe de scientifiques du Collège de Médecine Gallois à Cardiff mène une étude qui permettra de déterminer si le diindolylméthane (DIM), composé chimique présent en grande concentration dans le chou, présente les propriétés d'un agent anti-cancéreux. Dans la majorité des cas, les cancers du col de l'utérus (qui touche environ 3000 femmes par an au Royaume-Uni) peuvent être détectés à des stades précoces lors de dépistages systématiques par des tests frottis chez les femmes de plus de 30 ans. Lorsque le test est douteux et que les cellules apparaissent comme étant pré-cancéreuses, elles sont immédiatement retirées par chirurgie. Selon le professeur Alison Fiander, chef du projet, DIM pourrait empêcher la transformation des cellules d'un état pré-cancéreux à un état cancéreux sans avoir recours à la chirurgie.
L'étude portera sur 3.000 femmes ayant présenté un test frottis anormal, avec des résultas tangeants, femmes à qui l'on demande un nouveau test après six mois, au lieu des trois ans habituels. Ces femmes seront réparties en deux groupes, l'un recevant un supplément appelé BioResponse-DIM contenant des quantités de DIM équivalents à des quantités trouvées dans deux choux entiers, et l'autre recevant un placebo. Dans les deux cas, elles devront poursuivre le traitement pendant six mois, après quoi un nouveau test frottis sera effectué pour étudier l'évolution de l'état cellulaire à la limite de la normalité.

Article écrit le 2005-03-07 par auteur
Source: Cancer Research UK, 25/01/05, http://www.cancerresearchuk.org Dr Claire Mouchot Cette information est un extrait du BE Royaume-Uni numéro 54 du 7/03/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus