Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pneumologie
Mon Compte




Publicité

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Librairie


Application

Dernière Parution


Partenaires


Publicité

2005-06-13
Actualité médicale

Tags: therapie -  genique -  soigner -  hypertension -  arterielle -  pulmonaire - 
Sur la piste d'une thérapie génique pour soigner l'hypertension artérielle pulmonaire - Actualité médicale
Sur la piste d'une thérapie génique pour soigner l'hypertension artérielle pulmonaire

Des chercheurs de l'université d'Alberta ont découvert qu'une protéine presque exclusivement exprimée dans le cas de nombreux cancers est aussi présente dans les artères pulmonaires de malades de l'hypertension artérielle pulmonaire (HAP), une forme mortelle d'hypertension causée par une croissance incontrôlée des cellules dans les artères pulmonaires.

Publicité

Des chercheurs de l'université d'Alberta ont découvert qu'une protéine presque exclusivement exprimée dans le cas de nombreux cancers est aussi présente dans les artères pulmonaires de malades de l'hypertension artérielle pulmonaire (HAP), une forme mortelle d'hypertension causée par une croissance incontrôlée des cellules dans les artères pulmonaires. Les thérapies pour cette maladie, qui peut mener à des défaillances cardiaques et la mort en quelques années, sont actuellement limitées.

La protéine commune aux deux maladies, appelée survivine, de la famille des IAP (Inhibitor of apoptosis) a pour rôle d'inhiber l'apoptose - la mort cellulaire programmée- et favorise le cancer en supprimant la régulation naturelle de la croissance cellulaire. Elle n'est pas présente dans les vaisseaux sanguins normaux et devient donc une cible privilégiée pour une intervention sélective.

Les chercheurs ont développé une thérapie génique qui cible la survivine dans le but de traiter l'HAP sur des rats. Des rats ont absorbé par inhalation un mutant dominant inactif de la survivine via un virus. La thérapie a donné des résultats prometteurs : la survivine endogène est efficacement inhibée, l'HAP est renversée et la condition cardiaque et la survie des rats sont améliorées.

L'équipe de chercheurs, menée par Evangelos Michelakis, pense que, comme dans le cas du cancer, la survivine contrôle la croissance cellulaire excessive dans les artères pulmonaires. Pour la première fois, il a été prouvé que, comme dans le cancer, l'apoptose est supprimée dans les parois cellulaires des vaisseaux sanguins pulmonaires dans cette maladie.

Ces découvertes soulèvent d'importants points concernant le rôle de la survivine dans la pathogenèse de l'HAP, sa valeur en tant qu'indicateur pronostique et son utilisation comme cible pour de nouvelles stratégies thérapeutiques chez l'homme.


Cette information est un extrait du BE Canada numéro 278 du 13/06/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-06-13 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: therapie genique soigner hypertension arterielle pulmonaire


Publicité

En savoir plus