Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-08-15
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
les bénéficiaires du Complément de libre choix d’activité : une diversité de profils - Politique de Santé - Santé publique
les bénéficiaires du Complément de libre choix d’activité : une diversité de profils

Depuis le 1er janvier 2004, la Prestation d’accueil du jeune enfant se substitue progressivement à l’ensemble des aides liées à la naissance et à la garde des enfants. En son sein, le Complément de libre choix d’activité (CLCA) est destiné à apporter une compensation financière à l’arrêt ou à la réduction de l’activité professionnelle à l’occasion de l’arrivée d’un enfant.

Publicité

Depuis le 1er janvier 2004, la Prestation d’accueil du jeune enfant se substitue progressivement à l’ensemble des aides liées à la naissance et à la garde des enfants. En son sein, le Complément de libre choix d’activité (CLCA) est destiné à apporter une compensation financière à l’arrêt ou à la réduction de l’activité professionnelle à l’occasion de l’arrivée d’un enfant.

Fin 2005, 392 000 personnes percevaient un CLCA, 180000 percevant encore l’ancienne APE.

97 % des bénéficiaires étaient des femmes. 41 % des bénéficiaires d’un CLCA à taux partiel perçoivent également un Complément de libre choix du mode de garde. Les mères les plus jeunes ont plus souvent recours au CLCA à taux plein, tandis que la moitié de celles qui y recourent au titre d’une seconde naissance appartiennent à des ménages à revenus modestes. Les allocataires du CLCA mentionnent à la fois, pour expliquer leur choix, la volonté de se consacrer à leurs enfants et des contraintes financières. L’utilisation du CLCA pour une première naissance est toutefois plus diversifiée, et ce dispositif donne lieu à des logiques de recours différentes, selon qu’il s’agit d’un taux plein ou partiel et d’un premier enfant ou de naissances ultérieures.

DREES – « Études et Résultats » n° 510 , août 2006

Article écrit le 2006-08-15 par
Source: ISSN 1146-9129 - CPPAP 0506 B 05791 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus