Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-09-15
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
les bénéficiaires de l’aide sociale départementale en 2004 - Politique de Santé - Santé publique
les bénéficiaires de l’aide sociale départementale en 2004

Fin 2004, près de 1 520 000 personnes bénéficiaient d’une prise en charge au titre de l’aide sociale départementale traditionnelle : 1 023 000 au titre de l’aide aux personnes âgées, 227 000 de l’aide aux personnes handicapées et 269 000 de l’aide sociale à l’enfance. À ces bénéficiaires s’ajoutent désormais 1 084 000 allocataires du RMI, suite au transfert aux départements du versement de l’allocation au 1er janvier 2004.

Publicité

Fin 2004, près de 1 520 000 personnes bénéficiaient d’une prise en charge au titre de l’aide sociale départementale traditionnelle : 1 023 000 au titre de l’aide aux personnes âgées, 227 000 de l’aide aux personnes handicapées et 269 000 de l’aide sociale à l’enfance.

À ces bénéficiaires s’ajoutent désormais 1 084 000 allocataires du RMI, suite au transfert aux départements du versement de l’allocation au 1er janvier 2004.

L’aide sociale destinée aux personnes âgées dépasse désormais le million de bénéficiaires, en raison de la mise en oeuvre depuis 2002 de l’Allocation personnalisée d’autonomie (Apa), qui concernait 858 000 personnes fin 2004. À cette date, 877 000 personnes âgées étaient au total prises en charge par les départements au titre de la dépendance (par le biais de l’Apa, de l’ancienne Prestation spécifique dépendance et de l’Allocation compensatrice pour tierce personne pour les 60 ans ou plus).

Le nombre de personnes handicapées bénéficiaires de l’aide sociale augmente également de manière significative (+5 %). Près d’une aide sur deux (107 000) est allouée sous la forme d’une Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP).

Concernant l’aide sociale à l’enfance, l’écart entre les actions éducatives (132 000) et les mesures de placement (137 000) se resserre légèrement, les premières augmentant un peu plus que les secondes. Le nombre de mesures judiciaires de placement s’accroît (85 000), de même que celui des mesures administratives (29 800 soit +4 % par rapport à 2003), mais les placements directs par le juge sont moins fréquents.

DREES – « Études et Résultats » n° 428 , septembre 2005

Article écrit le 2005-09-15 par
Source: ISSN 1146-9129 - CPPAP 0506 B 05791Accéder à la source


Publicité

En savoir plus