Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-10-24
Actualité médicale

Tags: institut -  technologie -  Dublin -  evalue -  toxicite -  nanoparticules -  cellules -  humaines - 
L'institut de technologie de Dublin évalue la toxicité des nanoparticules sur les cellules humaines - Actualité médicale
L'institut de technologie de Dublin évalue la toxicité des nanoparticules sur les cellules humaines

Le 'Dublin Institute of Technology' (DIT) héberge un groupe de recherche dont l'objectif est de développer une expertise sur les nanotechnologies et leur intégration dans la société. Il est constitué de quatre équipes spécialisées sur les problématiques suivantes : nano-métrologie, nano-toxicologie, nano-éducation et nano-réglementation.

Publicité

Le 'Dublin Institute of Technology' (DIT) héberge un groupe de recherche dont l'objectif est de développer une expertise sur les nanotechnologies et leur intégration dans la société. Il est constitué de quatre équipes spécialisées sur les problématiques suivantes : nano-métrologie, nano-toxicologie, nano-éducation et nano-réglementation.

Le Dr Davoren dirige l'équipe qui cherche à évaluer la toxicité des nanoparticules, qui sont de plus en plus utilisées dans les produits de grande consommation (cosmétiques, peintures...). La question est de déterminer comment les propriétés physico-chimiques des matériaux changent en passant à une taille nanométrique, notamment en raison de l'augmentation des surfaces d'interaction. Les recherches menées au sein du DIT ont consisté à exposer des cellules humaines de poumon à différentes doses de nanotubes de carbone. La difficulté de ces travaux est due à la très grande réactivité des nanotubes qui réagissent avec les protéines du liquide nourricier de la culture et qui absorbent entièrement le colorant organique utilisé pour évaluer l'état de santé des cellules. Les premiers résultats ont montré qu'à un niveau d'exposition réaliste, les nanotubes n'apparaissaient pas toxiques pour les cellules pulmonaires.

Les nouvelles recherches en cours concernent l'impact sur les espèces animales d'eau douce, pour lesquels les résultats semblent se confirmer (faible toxicité).



Cette information est un extrait du BE Irlande numéro 23 du 24/10/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Irlande. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-10-24 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: institut technologie Dublin evalue toxicite nanoparticules cellules humaines


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...