Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-04-15
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
les adultes souffrant d’autisme ou de syndromes apparentés pris en charge par les établissements médico-sociaux - Politique de Santé - Santé publique
les adultes souffrant d’autisme ou de syndromes apparentés pris en charge par les établissements médico-sociaux

L’enquête ES 2001 recensait environ 5 000 personnes atteintes d’autisme ou de syndromes apparentés, accueillies au sein des établissements pour adultes handicapés.

Publicité

L’enquête ES 2001 recensait environ 5 000 personnes atteintes d’autisme ou de syndromes apparentés, accueillies au sein des établissements pour adultes handicapés.

75 % des adultes autistes sont accueillies dans des structures destinées à des personnes handicapées sans capacité de travail, dont une majorité dans des établissements ayant vocation à accueillir des adultes lourdement handicapés (26 % sont accueillis en maison d’accueil spécialisée et 19 % en foyer d’accueil médicalisé).

La majorité de ces adultes bénéficient d’un accueil de proximité, 76 % d’entre eux étant pris en charge dans leur département d’origine, le plus souvent en internat.

Ces adultes souffrant d’autisme sont globalement plus jeunes que les autres adultes handicapés accueillis en établissement (34 contre 37 ans) , avec une prépondérance masculine plus marquée (64 % contre 59 %).

Comme l’ensemble de la clientèle des établissements pour adultes handicapés, près de 80 % de ceux qui sont atteints d’autisme ou de syndromes apparentés présentent une déficience intellectuelle, mais avec plus souvent la présence de déficiences associées.

Les adultes autistes ont une autonomie plus restreinte que les autres adultes handicapés accueillis en établissement.

67 % d’entre eux ont par exemple besoin d’une stimulation ou de l’aide d’un tiers pour faire leur toilette, contre 25 % pour les autres adultes handicapés. Cinq groupes différents peuvent toutefois être distingués, en fonction de leur degré d’autonomie.


DREES – « Études et Résultats » n° 397 , avril 2005

Article écrit le 2005-04-15 par
Source: ISSN 1146-9129 - CPPAP 0506 B 05791Accéder à la source


Publicité

En savoir plus