Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-02-15
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
la situation périnatale en France en 2003 - Premiers résultats de l’Enquête nationalepérinatale - Politique de Santé - Santé publique
la situation périnatale en France en 2003 - Premiers résultats de l’Enquête nationalepérinatale

D’après l’Enquête nationale périnatale réalisée en 2003, les conditions et la prise en charge de la grossesse se sont améliorées par certains aspects mais semblent avoir atteint un palier pour d’autres.

Publicité

D’après l’Enquête nationale périnatale réalisée en 2003, les conditions et la prise en charge de la grossesse se sont améliorées par certains aspects mais semblent avoir atteint un palier pour d’autres.

La consommation de tabac a diminué, notamment au troisième trimestre de la grossesse, mais l’âge moyen des mères s’est accru. Plus de neuf femmes sur dix ont bénéficié des 7 visites prénatales prévues par la réglementation, et moins de 3 % des femmes ont réalisé moins de 3 échographies durant leur grossesse. Les femmes enceintes sont toutefois moins nombreuses à consulter l’équipe qui les prendra en charge au moment de la naissance, et, pour leur premier enfant, à bénéficier de séances de préparation à la naissance. Les anesthésies sous péridurale, qui avaient beaucoup augmenté entre 1995 et 1998, continuent à progresser légèrement et concernent désormais plus de six accouchements sur dix.

Le nombre d’accouchements déclenchés reste stable depuis 1995 après avoir doublé entre 1981 et 1995.

Toutefois, le taux de césariennes continue à croître, de 17,5 % à 20,2 % entre 1998 et 2003, principalement du fait de l’accroissement des premières césariennes.

Le taux global de prématurité est de 7,2 % et le pourcentage d’enfants de poids de naissance inférieur à 2500 g, de 8 %.

Ils connaissent une tendance à l’augmentation essentiellement due aux naissances uniques, cette tendance étant significative pour les petits poids de naissance et à la limite de la signification pour la prématurité.


DREES – « Études et Résultats » n° 383 , février 2005

Article écrit le 2005-02-15 par
Source: ISSN 1146-9129 - CPPAP 0506 B 05791Accéder à la source


Publicité

En savoir plus