Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-02-28
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap  - Politique de Santé - Santé publique
la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap

La scolarisation est, pour les enfants et adolescents handicapés comme pour les autres, un enjeu-clé de leur insertion sociale. L'état des lieux présenté ici est issu d'un rapprochement des données statistiques des ministères de l'Éducation nationale et des Affaires sociales effectué dans le cadre du plan Handiscol’.

Publicité

La scolarisation est, pour les enfants et adolescents handicapés comme pour les autres, un enjeu-clé de leur insertion sociale. L'état des lieux présenté ici est issu d'un rapprochement des données statistiques des ministères de l'Éducation nationale et des Affaires sociales effectué dans le cadre du plan Handiscol’.

Environ 52 000 enfants et adolescents handicapés sont intégrés individuellement, c'est-à-dire scolarisés dans une classe non spécialisée d'un établissement ordinaire.

Si, dans le premier degré, il s'agit en majorité d'enfants atteints de déficiences mentales ou psychiques, celles-ci deviennent minoritaires, chez les enfants handicapés allant au collège et au lycée.

Les classes ou unités spécialisées accueillent environ 50 000 enfants et adolescents handicapés : en moyenne plus âgés que les autres, ils ont souvent un retard scolaire important. La quasi-totalité fréquente une classe d'intégration scolaire, dans le premier degré. Les unités pédagogiques d'intégration, destinées à couvrir le champ du second degré, sont en effet encore peu nombreuses.

Enfin, quand la scolarisation en milieu ordinaire n'est pas possible, les structures médico-sociales offrent une prise en charge globale, qui concerne 115 000 enfants.

58 % y sont scolarisés à temps plein ; l'intégration scolaire partielle ou totale dans un établissement de l'Éducation nationale, plus fréquente en cas de déficience sensorielle, concerne 17 % d'entre eux. Près du quart ne sont pas scolarisés, proportion qui atteint 94 % en cas de polyhandicap et 78 % en cas de retard mental profond et sévère.

DREES – « Études et Résultats » n° 216 , février 2003

Article écrit le 2003-02-28 par
Source: ISSN 1146-9129 - CPPAP 0506 B 05791 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus