Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-11-02
Actualité médicale

Tags: faire -  point -  cellules souches - 
Pour faire un point sur les cellules souches - Actualité médicale
Pour faire un point sur les cellules souches

Dans le but de s'organiser pour contrer le battage médiatique fait autour des recherches sur les cellules souches, des spécialistes se sont réunis à l'Université Rockfeller de New York. Ils ont tenté d'offrir un regard objectif sur les obstacles à surmonter avant que les cellules souches embryonnaires humaines puissent être utilisées en thérapie.

Publicité

Dans le but de s'organiser pour contrer le battage médiatique fait autour des recherches sur les cellules souches, des spécialistes se sont réunis à l'Université Rockfeller de New York. Ils ont tenté d'offrir un regard objectif sur les obstacles à surmonter avant que les cellules souches embryonnaires humaines puissent être utilisées en thérapie.
La New York Stem Cell Foundation, initiée par deux mères d'enfants diabétiques, a organisé le premier colloque annuel portant sur les applications de la recherche en matière de cellules souches.

Le transfert nucléaire reste une méthode prometteuse mais elle s'avère dangereuse et périlleuse :

1. d'une part, du point de vue éthique :
- le transfert de noyau implique l'insertion d'un noyau dans un ovocyte.
Les dons d'ovocytes doivent être spontanés et gratuits alors que le protocole de multi-ovulation comporte des risques.
- l'établissement de lignées de cellules souches embryonnaires humaines nécessite jusqu'à présent l'utilisation d'embryons (éventuellement détruits). Les scientifiques axent donc leurs principaux efforts sur des modèles murins afin de contourner les problèmes éthiques.
Ainsi, Robert Lanza de la société Advanced Cell Technologies à Worchester dans le Massachusetts tente de mettre au point une méthode établissant des lignées cellulaires en parallèle du diagnostic pré-implantatoire (stade 6-8 cellules) (Cf. BE n° 45 Un nouvel élan pour les cellules souches embryonnaires humaines), mais l'efficacité est très faible, de l'ordre de 2%.
L'équipe de Gianpero Palermo du Weill Medical College à New York travaille, quant à elle, sur des embryons plus âgés lorsque la masse cellulaire interne est composée de 20 à 25 cellules. Le pourcentage de succès est de 25% (4 lignées pour 16 blastocystes) et les embryons sont épargnés grâce à l'utilisation modérée de trypsine qui ramollit la consistance du blastocyste. De plus, les scientifiques ont vérifié l'implantation et la survie des embryons. Les tests sont statistiquement encourageants puisque 54% des embryons ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2006-11-02 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: faire point cellules souches


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...