Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-11-08
Actualité médicale

Tags: Desactivation -  proteine -  chaperonne -  BiP - 
Désactivation de la protéine chaperonne BiP - Actualité médicale
Désactivation de la protéine chaperonne BiP

Les toxines AB5 sont produites par des bactéries pathogènes. Elles sont constituées d'une sous-unité A qui porte l'activité enzymatique toxique associée à un pentamère de sous-unités B, responsables de la liaison aux récepteurs cellulaires spécifiques. Ces toxines pénètrent dans la cellule vers le reticulum endoplasmique (RE) à partir duquel elles exercent leur activité toxique.

Publicité

Les toxines AB5 sont produites par des bactéries pathogènes. Elles sont constituées d'une sous-unité A qui porte l'activité enzymatique toxique associée à un pentamère de sous-unités B, responsables de la liaison aux récepteurs cellulaires spécifiques. Ces toxines pénètrent dans la cellule vers le reticulum endoplasmique (RE) à partir duquel elles exercent leur activité toxique. Les toxines AB5 incluent la toxine Shiga de la bactérie Shigella dysenteriae et les toxines cholérique et pertussique ainsi qu'une quatrième famille récemment découverte en Australie, la cytotoxine subtilase. Cette dernière est une toxine produite par certaines souches de la bactérie Echerichia Coli qui est responsable de maladies gastrointestinales sévères.

Elle fut découverte en 2003 par des chercheurs de l'Université d'Adelaïde suite à la détection de plusieurs cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) en Australie Méridionale.

Cette équipe, en collaboration avec des chercheurs de l'Université Monash et du Tufts New England Medical Center à Boston aux Etats-Unis, a découvert les mécanismes d'action de la cytotoxine subtilase dans les cellules. Cette toxine tuerait les cellules en désactivant une protéine clef de la régulation de la fonction du réticulum endoplasmique, la protéine chaperonne BiP (binding protein). Cette protéine, aussi appelée Grp78 (glucose regulated protein-78), est une protéine essentielle du reticulum endoplasmique réticuleux qui contrôle la structure tertiaire des protéines.

La structure tridimentionnelle de la toxine a également été déterminée.


Cette information est un extrait du BE Australie numéro 48 du 8/11/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Australie. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-11-08 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Desactivation proteine chaperonne BiP


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...