Publicité
Accueil > Bonne pratique du Médicament > afssaps
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2002-08-05
Bonne pratique du Médicament

Tags:
Risque ESST et produits sanguins  - Bonne pratique du Médicament
Risque ESST et produits sanguins

Dans le cadre de la veille sanitaire vis à vis du risque des encéphalopathies spongiformes transmissibles (ESST) et en particulier du risque du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (v-MCJ) et produits sanguins, l’Afssaps apporte les informations suivantes :

Publicité

Dans le cadre de la veille sanitaire vis à vis du risque des encéphalopathies spongiformes transmissibles (ESST) et en particulier du risque du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (v-MCJ) et produits sanguins, l’Afssaps apporte les informations suivantes :

Un groupe d’experts de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a procédé en décembre 2000 à une analyse du risque de transmission du v-MCJ par les produits sanguins. Cette évaluation prenait notamment en compte les résultats préliminaires d’une étude publiée en septembre 2000, mettant en évidence la transmission, par voie sanguine, de l’agent bovin (ESB) dans un modèle ovin.

Cette évaluation a conduit à prendre en compte un risque potentiel de transmission chez l'Homme, notamment par voie sanguine, et à renforcer les mesures de sécurité des produits vis à vis du risque v-MCJ.

Les données scientifiques disponibles depuis la publication du rapport de décembre 2000 ont fait l’objet d’une réévaluation en février 2002. Ces deux rapports sont disponibles sur le site www.afssaps.sante.fr.

Dans un article scientifique de la revue Journal of General Virology, à paraître à l’automne 2002, l’équipe de F. Houston présente des résultats complémentaires sur la transmission par voie sanguine de l’agent responsable d'ESST. Cette nouvelle publication confirme la première observation parue en septembre 2000 et en particulier que l’agent de l’ESB et l'agent de la scrapie peuvent être responsables d’infectiosité dans le sang chez le mouton.

Ces résultats confirment également les travaux qui avaient été conduits dans d’autres modèles animaux (souris, hamster), publiés en 1997 et 1999.

En revanche, les études concernant la recherche d’infectiosité dans le sang de sujets ayant développé une v-MCJ sont encore négatives à ce jour.

Aussi, ces nouvelles données complètent-elles l’évaluation de l’analyse de risque réalisée en décembre 2000 et actualisées en février 2002. En effet, l’analyse a volontairement retenu des hypothèses correspondant ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2002-08-05 par Afssaps
Source: AfssapsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus