Publicité
Accueil > Bonne pratique du Médicament > afssaps
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-17
Bonne pratique du Médicament

Tags:
Herceptin® (trastuzumab) en prévention de la récidive dans le cancer du sein : mise à disposition d'un protocole temporaire de traitement - Bonne pratique du Médicament
Herceptin® (trastuzumab) en prévention de la récidive dans le cancer du sein : mise à disposition d'un protocole temporaire de traitement

La mesure 46 du plan Cancer vise à permettre aux patients une égalité d'accès aux médicaments et dispositifs onéreux et innovants.

Publicité

La mesure 46 du plan Cancer vise à permettre aux patients une égalité d'accès aux médicaments et dispositifs onéreux et innovants.

Dans ce cadre l'Institut National du Cancer (INCa) et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) collaborent pour constituer un dispositif de veille scientifique et médicale, permettant d'anticiper les éventuelles avancées pouvant apporter un bénéfice aux patients et d'éclairer rapidement les professionnels de santé sur ces innovations.

C'est pourquoi, l'INCa et l'Afssaps ont décidé d'élaborer un protocole temporaire de traitement (PTT), consacré à l'utilisation d'Herceptin® (trastuzumab) en traitement adjuvant du cancer du sein pour prévenir le risque de récidive.

Herceptin® est réservé aux spécialistes et services hospitaliers de cancérologie, hématologie et oncologie médicale. Il est actuellement indiqué en traitement chimiothérapique de certaines formes avancées de cancer du sein1 , et seulement lorsque les cellules de la tumeur surexpriment un récepteur dit HER-2. Parmi les cancers primitifs du sein, 20 à 30% (environ 8 000 patientes par an) surexpriment HER-2.

Ce protocole temporaire de traitement constitue une avancée importante qui permet un accès rapide et encadré au progrès thérapeutique, et laisse espérer une diminution de 50 % du risque de récidive. Seules sont concernées les patientes traitées pour un cancer du sein à un stade précoce et dont la tumeur surexprime la protéine HER2 ou amplifie le gène HER2. En outre, le risque cardiovasculaire associé à l'usage d'Herceptin® conduit à le contre-indiquer chez les patientes les plus à risque et impose la surveillance cardiologique de toutes les patientes traitées, ce suivi pouvant conduire à renoncer au traitement, provisoirement ou définitivement.

Une collaboration entre l'INCa et l'Afssaps a permis d'élaborer ce protocole. Il est fondé scientifiquement sur les résultats préliminaires de trois études cliniques présentées au congrès 2005 de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO). Ces études, orientées ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2005-10-17 par Afssaps
Source: AfssapsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus