Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-05-16
Actualité médicale

Tags:
Propriétés anti-cancéreuses des thés rouges d'Afrique du Sud - Actualité médicale
Propriétés anti-cancéreuses des thés rouges d'Afrique du Sud

Cultivé dans les montagnes du Cedarberg (Western Cape), Aspalathus linearis est le le rooibos des Afrikaners qui, après fermentation, permet d'obtenir une infusion ambrée qui lui vaut le nom de thé rouge en Europe. L'autre thé rouge, Cyclopia intermedia, de saveur plus douce, est le honeybush. Les infusions sans caféine et pauvres en tanins sont réputées pour leurs propriétés médicinales depuis les Khoi, peuples indigènes de ces régions.

Publicité

Cultivé dans les montagnes du Cedarberg (Western Cape), Aspalathus linearis est le le rooibos des Afrikaners qui, après fermentation, permet d'obtenir une infusion ambrée qui lui vaut le nom de thé rouge en Europe. L'autre thé rouge, Cyclopia intermedia, de saveur plus douce, est le honeybush. Les infusions sans caféine et pauvres en tanins sont réputées pour leurs propriétés médicinales depuis les Khoi, peuples indigènes de ces régions. Elles sont traditionnellement consommées pour combattre les désordres digestifs et les troubles du sommeil. Le Medical Research Council (MRC) a clairement établi leurs propriétés anticancéreuses.
Le développement d'un cancer comprend plusieurs étapes souvent déclenchées par des altérations génétiques. Les deux plantes protègent l'intégrité de l'ADN in vitro et in vivo.
Des rats consommant des infusions concentrées aux mêmes valeurs que dans les thés consommées en Afrique du Sud (2% de rooibos et 4% de honeybush) ont présenté significativement moins de lésions cancéreuses du foie que ceux alimentés à l'eau. Les activités de deux enzymes de détoxication, la glutathione-S transférase et l'UDP-gluconosyltransférase ont été significativement augmentées dans le foie de rats consommant des infusions . La glutathione-S transférase catalyse la réaction de la glutathione aux composés électrophiles, par exemple des agents carcinogènes, ce qui évite une mutagenèse. Le rapport glutathione réduite/glutathione oxydée était 5 à 6 fois plus grand dans le groupe des rats consommateurs de thé rouge.
Des résultats remarquables ont été obtenus en traitement du cancer de la peau. Des cancers ont été induits sur des souris séparées en deux groupes. Le groupe témoin n'a pas reçu de traitement, le second a reçu un traitement topique d'extraits des thés rouges. Les tumeurs ont été éliminées ou réduites dans 70% des cas.

Article écrit le 2005-05-16 par auteur
Source: http://www.scienceinafrica.co.za S. Elmalehsamuel.elmaleh@diplomatie.gouv.fr Cette information est un extrait du BE Afrique du Sud numéro 3 du 16/05/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Afrique du Sud. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus