Publicité
Accueil > Organisation des soins > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2000-03-30
Organisation des soins

Tags:
Les troubles somatoformes : de la nécessité d’une prise en charge médicale adaptée  - Organisation des soins
Les troubles somatoformes : de la nécessité d’une prise en charge médicale adaptée

Ce travail avait pour premier objectif (TS) de déterminer la part des troubles somatoformes au sein d’un groupe d’assurés sociaux du régime général d’assurance maladie de la Vienne dont la consommation et le « nomadisme » médicaux étaient importants (14 % des remboursements pour 3,6 % des consommants), puis d’évaluer la qualité de la prise en charge des patients atteints de ces troubles, de rechercher les raisons d’éventuelles insuffisances dans leur prise en charge et de proposer des actions pour améliorer l’efficience des soins.

Publicité

41 % des sujets de ce groupe à forte consommation médicale présentaient un TS responsable de leur consommation de soins. Les données cliniques et anamnestiques recueillies coïncident avec les caractéristiques rapportées dans la littérature sur ces troubles du comportement très fréquents. Les TS seraient à l’origine de 5 à 8 % des honoraires médicaux remboursés par la caisse d’assurance maladie de la Vienne.

L’étude conclut que le diagnostic de TS aurait souvent échappé aux médecins ; qu’une prise en charge adaptée est restée l’exception et qu’il existait très souvent un retentissement familial et professionnel considérable.

Les auteurs retiennent trois raisons principales à ce manque d’efficience : le nomadisme médical caractéristique de cette population, l’absence de coordination des soins, l’insuffisance de formation des médecins à l’écoute et à l’aide psychologique de ces patients.

Article écrit le 2000-03-30 par Auteurs : Demondion B, Huguet A, Patrouillault C
Source: Rev Med Ass Maladie 2000;1:7-13 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Accéder à l'étude...