Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-02-17
Actualité médicale

Tags:
Le mécanisme de compactage de l'ADN mieux compris - Actualité médicale
Le mécanisme de compactage de l'ADN mieux compris

Une étape vient d'être franchie dans la compréhension du brin d'ADN humain. Alexandra Lusser, microbiologiste au Centre biologique d'Innsbruck et une équipe de chercheurs américains de San Diego viennent d'identifier et de caractériser une protéine qui a un rôle décisif dans le compactage de l'ADN. Cette découverte ouvre de nouvelles voies de recherche sur le cancer et les maladies héréditaires. Les travaux de la microbiologiste et de son équipe sont publiés dans la revue "Nature Structural & Molecular Biology".

Publicité

Une étape vient d'être franchie dans la compréhension du brin d'ADN humain. Alexandra Lusser, microbiologiste au Centre biologique d'Innsbruck et une équipe de chercheurs américains de San Diego viennent d'identifier et de caractériser une protéine qui a un rôle décisif dans le compactage de l'ADN. Cette découverte ouvre de nouvelles voies de recherche sur le cancer et les maladies héréditaires. Les travaux de la microbiologiste et de son équipe sont publiés dans la revue "Nature Structural & Molecular Biology".
Une seule chaîne d'ADN mesure plusieurs mètres. Pour pouvoir tenir dans une cellule, il doit donc être compacté. L'ADN s'enroule autour de protéines, les histones. Cette structure appelée nucléosome ressemble à un collier de perles. Les nucléosomes vont à leur tour se compacter sous formes d'une fibre nanoscopique : la chromatine. La longueur d'une chromatine est alors cinquante mille fois plus petite que celle d'une chaîne d'ADN dépliée. Ces dernières années, les études portant sur la structure de la chromatine se sont multipliées. En effet, le processus de compactage de l'ADN joue un rôle primordial dans le dédoublement de chromosomes. Des modulations de la structure de la chromatine peuvent engendrer des erreurs lors de la transcription de l'ADN. Ces erreurs sont responsables d'un grand nombre de cancers tels la leucémie, le cancer du sein ou celui des poumons. La structure de la chromatine influe aussi sur la recombinaison génétique, c'est-à-dire le mélange du patrimoine génétique de deux parents lors de la fécondation d'un ovule. Certaines maladies génétiques comme le syndrome Williams sont ainsi imputées au changement de structure des chromatines.
Alexandra Lusser et l'équipe de San Diego sont parvenues à identifier et caractériser la protéine CHD1. Introduite dans un tube à essais contenant de l'ADN, cette molécule accélère le compactage de l'ADN et des histones. Les chercheurs obtiennent ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2005-02-17 par auteur
Source: APA, 12/01/2005 ; der Standard, 5-6/02/2005 ; http://www.nature.com/nsmb/ Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 57 du 17/02/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...