Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-01-19
Actualité médicale

Tags:
Un nouveau modèle de drosophile pour étudier le cancer de l'estomac - Actualité médicale
Un nouveau modèle de drosophile pour étudier le cancer de l'estomac

La communauté scientifique sait déjà que certaines familles présentent plus de cas de cancers que d'autres, ce qui laisse supposer qu'un mécanisme génétique est en jeu et que la combinaison avec des facteurs environnementaux n'intervient qu'ensuite.

Publicité

La communauté scientifique sait déjà que certaines familles présentent plus de cas de cancers que d'autres, ce qui laisse supposer qu'un mécanisme génétique est en jeu et que la combinaison avec des facteurs environnementaux n'intervient qu'ensuite. Trouver des gènes alternatifs à la cadherine-E, qui participent aux mécanismes génétiques des cancers gastriques, est l'objectif des recherches du partenariat entre l'Institut de Pathologie et Immunologie (Ipatimup) et l'Institut de Biologie Moléculaire et Celullaire (IBMC) de Porto.
Les équipes de l'Ipatimup et de l'IBMC ont pour cela mis au point un nouveau modèle : la Drosophila melanogaster, plus connue sous le nom de mouche du vinaigre, avec un génome contenant certains gènes humains normaux et mutants. Il s'agit ainsi d'étudier onze mutations du gène produisant la cadherine-E (et portant le même nom), qui ont été observées dans onze familles originaires de divers pays européens. Les scientifiques portugais, chargés de produire ce nouveau modèle dans le cadre d'un consortium international, ont réussi à reproduire chez la drosophile ces onze mutations dans des zones organiques bien déterminées : dans les tissus des ailes et des yeux, ce qui assure la survie des animaux et facilite ainsi l'observation des effets produits par l'introduction de ces gènes altérés.

Article écrit le 2005-01-19 par auteur
Source: "Cientistas estudam agora a agregação familiar"- Diário de Notícias - 08/11/2004 - page 19 - http://dn.sapo.pt/ Service de Coopération pour la Science et la Technologie Vincent Boucinha - coop.scientifique@ifp-lisboa.com Cette information est un extrait du BE Portugal numéro 12 du 19/01/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Portugal. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus