Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-01-15
Actualité médicale

Tags: Cancer -  sein -  peptide -  sensibilite -  cellules -  tumorales -  chimiotherapie - 
Cancer du sein : un peptide augmente la sensibilité des cellules tumorales à la chimiothérapie - Actualité médicale
Cancer du sein : un peptide augmente la sensibilité des cellules tumorales à la chimiothérapie

Des chercheurs en cancérologie, en association avec le Professeur Dr. Bernd Groner, de l'institut de recherche en chimiothérapie Georg-Speyer-Haus à Francfort, ont trouvé un peptide capable de rendre des cellules tumorales du sein résistantes à l'anti-cancéreux Taxol sensibles à ce dernier. Ce peptide bloque spécifiquement, dans les cellules cancéreuses, la voie de signalisation responsable de la résistance au traitement par chimiothérapie.

Publicité

Les cellules cancéreuses se différencient des cellules saines par deux caractéristiques : elles croissent de manière incontrôlée et restent insensibles au processus de mort cellulaire. Par conséquent, elle sont souvent plus résistantes à la chimiothérapie et à la radiothérapie que les cellules normales.

Des études biochimiques ont été menées afin de comprendre ce mécanisme de défense chez les cellules tumorales. Depuis, les scientifiques imaginent de nouvelles stratégies thérapeutiques afin de les rendre de nouveau sensibles aux traitements anti-cancéreux.

L'équipe du professeur Groner a étudié le récepteur ErbB2 connu pour son rôle important dans le développement du cancer du sein et pour sa fonction de désensibilisation des cellules tumorales face à la chimiothérapie. Ces chercheurs, à partir d'une énorme banque de peptides, ont isolé une petite protéine se fixant spécifiquement à ce récepteur. Elle pénètre dans les cellules cancéreuses et bloque la voie d'activation des protéines kinases AKT en se liant au récepteur ErbB2. Ces enzymes, responsables de la résistance à l'apoptose, n'étant pas activées, les cellules cancéreuses retrouvent leur sensibilité au Taxol et peuvent être détruites.

Une perspective intéressante pour cette découverte serait de combiner, sous une nouvelle forme thérapeutique, ce peptide avec les molécules anti-cancéreuses. Ainsi, tout en détruisant les cellules tumorales, les doses utilisées pourraient être réduites et, ainsi, les effets secondaires allégés pour les patients.

http://www.georg-speyer-haus.de
Dépêche idw, communiqué de presse de l'institut de recherche Georg-Speyer-Haus - 08/01/2007
Anaïs Manin, anais.manin@diplomatie.gouv.fr

Article écrit le 2007-01-15 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Allemagne numéro 317 du 10/01/2007 rédigé par l'Ambassade de France en Allemagne. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source

Mots clés: Cancer sein peptide sensibilite cellules tumorales chimiotherapie


Publicité

En savoir plus