Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biotechnologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-01-15
Actualité médicale

Tags: Terminaison -  replication -  ADN - 
Terminaison de la réplication de l'ADN - Actualité médicale
Terminaison de la réplication de l'ADN

Des chercheurs de l'Université Nationale Australienne viennent de déterminer les mécanismes intervenant lors de l'étape finale de la réplication de l'ADN.

Publicité

Au niveau des cellules, la réplication de l'ADN s'effectue grâce à un complexe multiprotéique appelé réplisome qui assure deux fonctions majeures simultanées: l'une est de 'dézipper' les doubles brins d'ADN et l'autre est de produire une copie exacte de chaque brin. Chez certaines bactéries, il existe une protéine dite TUS qui se fixe sur la séquence terminale de l'ADN en voie de réplication appelée séquence Ter. L'ADN bactérien étant circulaire, deux réplisomes copient les doubles brins d'ADN en sens opposé jusqu'à ce qu'ils rencontrent TUS sur leur chemin. A partir de là, l'avancée du réplisome dépend de la direction selon laquelle il progresse: le réplisome peut en effet déloger TUS dans son avancée s'il approche d'un côté mais est bloqué lorsqu'il arrive de l'autre côté.

Les mécanismes responsables de ce blocage viennent d'être élucidés. En fait la séparation des brins d'ADN résultant de l'avancée du réplisome vers la face dite permissive du complexe TUS/Ter provoque le départ de TUS. Ceci est le résultat d'une cassure progressive des interactions spécifiques du complexe TUS/Ter. Quand au contraire, le réplisome approche de l'autre côté et rencontre la face dite non-permissive du complexe TUS/Ter, la séparation des brins d'ADN expose une base qui va pouvoir s'insérer dans TUS. La nouvelle liaison ainsi créée renforce le complexe TUS/Ter, TUS est verrouillé sur son site Ter et empêche la progression du réplisome.

Cette étude répond non seulement à une question fondamentale, mais également révèle un nouveau mécanisme d'interaction entre une protéine et l'ADN. Cette interaction qui est extrêmement stable pourrait déboucher sur de nouvelles applications en nanotechnologie et biotechnologie comme, par exemple, la conception d'outils diagnostiques moléculaires ultrasensibles.

D'après un résumé de Patrick Schaeffer, schaeffer@rsc.anu.edu.au
Cell, 2006, Volume 125, pp. 1309-1319

Article écrit le 2007-01-15 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Australie numéro 49 du 12/01/2007 rédigé par l'Ambassade de France en Australie. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source

Mots clés: Terminaison replication ADN


Publicité

En savoir plus