Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-01-22
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  etabli -  carte -  genetique -  trichomonas -  parasite -  risque -  HIV - 
Les chercheurs ont établi la carte génétique du trichomonas, un parasite qui augmente le risque HIV - Actualité médicale
Les chercheurs ont établi la carte génétique du trichomonas, un parasite qui augmente le risque HIV

Un consortium international mené par le Dr Jane Carlton et collaborateurs de l'l'institut Genomic Research vient de publier la séquence génétique du trichomonas vaginalis. Cette découverte va permettre l'élaboration de nouvelles thérapeutiques pour améliorer la prise en charge de cette infection irritante persistante et parfois sérieuse.

Publicité

Le trichomonas est l'infection sexuellement transmise la plus fréquente. Le trichomonas est transmis lors d'un rapport sexuel sans protection, les préservatifs peuvent prévenir la transmission. Il peut également être occasionnellement transmis par un contact direct. Le traitement standard est le Flagyl, mais le trichomonas devient résistant à ce médicament ce qui rend nécessaire le développement de nouvelles thérapeutiques.

Les hommes affectés n'ont fréquemment pas de symptômes et parfois les femmes sont également asymptomatiques. Le diagnostic et le traitement peut dès lors être difficile. Les symptômes incluent des pertes vaginales ou péniennes jaunes verdatres, un prurit vulvaire ou des brûlures à l'intérieur du pénis. Le trichomonas augmente le risque d'acquisition du sida et a également été associé avec l'accouchement prématuré et les bébés de faible poids à la naissance. Le diagnostic est pratiqué par l'examen des sécrétions vaginales chez la femme et des sécrétions urétrales chez l'homme.

Selon le co-auteur, le Dr Hirt de l'université de Newcastle, la plupart des cas de trichomonas vaginalis peuvent être soignés facilement mais il y a entre 2 et 5 % de cas de résistance. Dès lors, selon l'auteur, des alternatives médicales sont nécessaires. Il espère que les informations qui révèlent les mécanismes qui aident le trichomonas vaginalis à résister aux thérapeutiques actuelles, vont permettre de produire de nouveaux médicaments et de nouvelles techniques de diagnostic.

Article écrit le 2007-01-22 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: chercheurs etabli carte genetique trichomonas parasite risque HIV


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...