Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-01-30
Actualité médicale

Tags: cellules souches -  embryonnaires -  humaines -  premiere -  audition -  annee2007Senat - 
Cellules souches embryonnaires humaines : première audition de l'année 2007 au Sénat - Actualité médicale
Cellules souches embryonnaires humaines : première audition de l'année 2007 au Sénat

Durant la dernière décennie, deux découvertes majeures ont révolutionné l'approche des Sciences de la Vie : le séquençage du génome humain et la découverte des cellules souches. Cependant, certains aspects éthiques ont conduit le président Bush, sous la pression des milieux conservateurs, à limiter le financement de la recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines. En effet, depuis le 9 août 2001, seules les lignées cellulaires créées avant cette date peuvent être étudiées par les chercheurs sur des fonds fédéraux. Cela a fortement déstabilisé les chercheurs américains qui avaient, jusqu'alors, le leadership en la matière. Devant le ralliement croissant de l'opinion publique et des promesses que laissent entrevoir ces recherches, les démocrates ont fait de ce sujet un thème prioritaire de la campagne des élections législatives à mi-mandat.

Publicité

Allant dans ce sens, la Chambre des représentants a voté, le 11 janvier 2007, un projet de loi visant à étendre le financement de cette recherche. Cependant, il faut noter que ce projet de loi a été voté sans atteindre la majorité des deux tiers (in fine nécessaire pour surmonter un veto présidentiel). Les sénateurs ont donc lancé une série d'auditions pour aboutir à un nouveau projet capable d'atteindre le nombre de votes suffisants pour se soustraire au veto. L'avis de spécialistes de la question permettrait de connaître précisément les enjeux offerts par les cellules souches embryonnaires humaines et d'amender en conséquence le projet de loi.
Le 19 janvier 2007, deux sous-commissions réunissant au total 13 Sénateurs se sont réunies sous la présidence du sénateur démocrate du Massachusetts, Edward Kennedy pour auditionner 4 témoins, 3 scientifiques spécialistes du domaine et une jeune patiente atteinte de diabète juvénile. Les Sénateurs avaient judicieusement choisi leurs témoins puisque les trois scientifiques présents font autorité dans ce domaine et sont connus pour leur soutien au financement des recherches sur les cellules souches embryonnaires humaines.

Flory Landis, directrice du National Institute of Neurological Disorders and Stroke (NINDS) des National Institutes of Health (NIH), s'est attachée à souligner à la fois les applications cliniques qui restent potentielles (réparations des dommages neurologiques, section de la moelle épinière) mais également l'utilité de ces cellules pour les applications fondamentales (développement de nouveaux médicaments, compréhension des mécanismes moléculaires). Elle a également précisé que l'article publié par l'équipe du Dr Atala qui montre la possibilité de développer des cellules souches à partir de prélèvements du liquide amniotique était à considérer comme un complément ; ces cellules n'offrant pas toutes les potentialités des cellules souches embryonnaires humaines. George Daley, professeur associé au Children Hospital de Boston et membre de l'International Society ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2007-01-30 par auteur
Source: Cette information est un extrait du BE Etats-Unis numéro 63 du 26/01/2007 rédigé par l'Ambassade de France aux Etats-Unis. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus