Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-02-12
Actualité médicale

Tags: pollution -  air -  accentue -  risques -  deces - 
La pollution de l'air accentue les risques de décès - Actualité médicale
La pollution de l'air accentue les risques de décès

Une étude menée récemment sur la relation entre la pollution de l'air (dioxyde d'azote et poussières fines PM10 et PM2.5) et la mortalité dans la capitale norvégienne montre que le niveau d'exposition est un facteur de décès pour tous les groupes d'âge et pour les deux sexes.

Publicité

L'échantillon de population étudié impliquait tous les habitants d'Oslo âgés de 51 à 90 ans au 1er janvier 1992 (143842 h.) avec un suivi des décès de 1992 à 1998. Un modèle de dispersion d'air appelé AirQUIS, conçu par l'institut norvégien de recherche sur l'air (NILU) à Oslo, a été utilisé pour estimer le degré d'exposition de chacun des 470 quartiers de la ville entre 1992 et 1995.
Les concentrations ont été calculées heure par heure en se basant sur les émissions horaires et les données météorologiques sur cette période. A Oslo, dioxyde d'azote et poussières fines sont principalement issus du trafic de voiture, des poussières calcinées de route et de bois, et du transport par camions (surtout pour PM2.5 et PM10).
Les données sur la pollution atmosphérique ont été mises en relation avec les données de recensement, d'éducation et de décès.

Un effet constant sur toutes les causes de décès, pour les deux sexes et pour tout groupe d'âge, a ainsi été mis en valeur par l'ensemble des indicateurs de pollution de l'air. Les effets semblent augmenter à des niveaux de dioxyde d'azote avec une concentration supérieure à 40 mg/m3 pour la plus jeune catégorie d'âge et même avec un effet linéaire pour une concentration de 20 à 60 mg/m3 pour les plus âgés.
D'après l'étude, ces indicateurs de pollution ont des effets sur les risques de complications cardiovasculaires, de cancer des poumons, et de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) pour tous les groupes d'âge sans distinction de sexe. Les effets étaient particulièrement sérieux pour la maladie pulmonaire obstructive chronique, avec des effets linéaires, tandis que les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer des poumons ont semblé être liés aux indicateurs jusqu'à un certain seuil.
Enfin les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique et les personnes âgées semblent être ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-02-12 par auteur
Source: BE Norvège numéro 71 (8/02/2007) - Ambassade de France en Norvège / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41149.htm Accéder à la source

Mots clés: pollution air accentue risques deces


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...