Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-02-13
Actualité médicale

Tags: vaccin -  souris -  traitement -  maladie -  Alzheimer - 
Un vaccin, chez la souris, est efficace pour traiter la maladie d'Alzheimer - Actualité médicale
Un vaccin, chez la souris, est efficace pour traiter la maladie d'Alzheimer

Les chercheurs de l'université de South Florida (USA) viennent de publier en janvier 2007, dans les The Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, un article montrant qu'une nouvelle approche consistant à vacciner par la voie dermique est efficace et sûre pour empêcher les plaques de se former dans le modèle animal porteur de la maladie d'Alzheimer.

Publicité

La vaccination par voie cutanée peut, selon les auteurs, offrir un moyen simple de prévenir ou de traiter la maladie dévastatrice neurodégénérative avec moins de réactions immunitaires secondaires.

De nombreuses études ont déjà montré que la vaccination contre la protéine bêta amyloide peut réduire la maladie d'Alzheimer en incluant la réduction de certains déficits cognitifs. Cette étude cependant est, selon le Dr Jun Tan, Ph.D., M.D., directeur du laboratoire de neuroimmunologie à l'institut de recherche psychiatrique du département de psychiatrie de l'université South Florida, la première à démontrer que l'immunisation en utilisant la peau comme vecteur peut être un moyen effectif de réduire la pathologie.

La vaccination contre la maladie d'Alzheimer permet au système immunitaire de reconnaître les protéines bêta amyloides anormales qui s'accumulent chez les patients souffrant de maladie d'Alzheimer, de les considérer comme protéines étrangères invasives et de les attaquer.

Des précédentes recherches utilisant une forme injectable de vaccin se sont avérées efficaces et sûres chez l'animal mais furent suspendues de manière indéfinie lorsque lors des essais cliniques initiaux il fut constaté une inflammation du cerveau et des décès chez un petit nombre de patients. Cet effet secondaire sérieux était la conséquence d'une réaction auto immunitaire qui survenait lorsque les cellules immunitaires attaquaient de manière agressive les propres protéines du patient. Les auteurs ont trouvé que l'immunisation transdermique ne provoquait pas cet effet secondaire.

Les chercheurs planifient de tester davantage la méthode afin de se rendre compte si ce vaccin peut aussi prévenir la perte de mémoire chez les souris souffrant de maladie d'Alzheimer. Dans ce cas, ils estiment que des essais cliniques pour évaluer ce patch ou une crème topique chez les patients souffrant de cette maladie pourraient être entrepris.

Article écrit le 2007-02-13 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: vaccin souris traitement maladie Alzheimer


Publicité

En savoir plus