Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-02-14
Actualité médicale

Tags: risques -  developper -  cancer -  sein - 
Quels sont les risques de développer un deuxième cancer du sein ? - Actualité médicale
Quels sont les risques de développer un deuxième cancer du sein ?

Les patientes atteintes d'un cancer du sein, dont les parentes directes (mère ou soeur) sont également touchées par la maladie, ont un risque élevé de contracter un deuxième cancer du sein. Cette conclusion a été apportée par un groupe d'épidémiologistes du Centre Allemand de Recherche en Cancérologie (DKFZ), suite à l'étude d'un registre suédois des cancers d'origine familiale.

Publicité

Cette étude a été réalisée à partir d'un échantillon de 102.176 femmes suédoises ayant contracté un cancer du sein entre 1970 et 2002. L'équipe de scientifiques a montré qu'une femme dont la mère ou la soeur est atteinte d'un cancer du sein a 1,76 fois plus de risques qu'une femme sans antécédent familial (facteur de risque de référence égal à 1) de contracter également la maladie. Pour une patiente sans antécédent familial, le risque de contracter un 2ème cancer du sein est évalué à 3,4 mais si des membres de sa famille sont également touchés, ce risque s'élève à 5,48.

Plusieurs conclusions peuvent être tirées de ces premières analyses. Tout d'abord, le risque de développer un 2ème carcinome étant plus élevé que celui de contracter le premier cancer, les causes de ces deux maladies successives semblent différentes. D'autre part, les facteurs de risque "antécédent familial" et "1er cancer du sein" ne s'ajoutent pas mais se multiplient. Enfin, les résultats de cette étude laissent supposer que le cancer du sein d'origine familiale et le développement d'un 2ème carcinome ont des origines différentes. Dans le premier cas, les facteurs seraient génétiques, dans le deuxième cas, épigénétiques, c'est-à-dire liés au profil de méthylation des gènes. Ainsi, l'équipe du Centre Allemand de Recherche en Cancérologie va s'attacher désormais à étudier le profil de méthylation dans des échantillons de tissus tumoraux afin de confirmer cette hypothèse.


- Prof. Dr. Kari Hemminki - Deutsches Krebsforschungszentrum, Im Neuenheimer Feld 280, D69120 Heidelberg - tél : +49 6221 42 1800, fax : +49 6221 42 1810 - http://www.dkfz.de/de/molgen_epidemiology/index.html
- K. Hemminki, J. Ji, A. Försti : "Risks for Familial and Contralateral Breast Cancer Interact Multiplicatively and Cause a High Risk", Cancer Research, 01/02/2007

Dépêche idw, communiqué de presse du Centre de Recherche Allemand en Cancérologie - 01/02/2007

Anaïs Manin, anais.manin@diplomatie.gouv.fr

Article écrit le 2007-02-14 par auteur
Source: BE Allemagne numéro 321 (8/02/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41197.htm Accéder à la source

Mots clés: risques developper cancer sein


Publicité

En savoir plus