Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-03-02
Actualité médicale

Tags: chromosomes -  raccourcis -  seraient -  mis -  cause -  developpement -  precoce -  cancers - 
Les chromosomes raccourcis seraient mis en cause dans le développement précoce de certains cancers  - Actualité médicale
Les chromosomes raccourcis seraient mis en cause dans le développement précoce de certains cancers

D'après des chercheurs de la Société canadienne du cancer, certaines modifications de l'ADN peuvent permettre de prédire quels patients présentent plus de risques de développer certains cancers liés à une maladie génétique héréditaire appelée syndrome de Li-Fraumeni. Les résultats de cette étude ont été publiés dans l'édition du 15 février de Cancer Research.

Publicité

Le syndrome de Li-Fraumeni (SLF) touche les enfants et les jeunes adultes et augmente de façon significative le risque de cancer, en particulier de tumeurs cérébrales, osseuses, du sein et des tissus mous. Au cours d'une étude, les scientifiques ont trouvé que des télomères (coiffant les extrémités des chromosomes qui préservent l'intégrité génétique) plus courts favorisent l'apparition précoce de tumeurs. Plus précisément, ils ont observé des télomères beaucoup plus courts chez les enfants atteints du cancer et porteurs du SLF que chez leurs frères ou soeurs porteurs du SLF seulement. Les télomères étaient aussi plus courts chez ces patients atteints du cancer et porteurs du SLF que chez ceux qui étaient atteints du cancer seulement.

L'équipe de recherche a analysé des prélèvements sanguins effectués parmi les membres de neuf familles atteintes du SLF présentant des mutations génétiques spécifiques qui pourraient être associées à l'apparition précoce du cancer. En plus d'observer des télomères significativement plus courts chez les patients porteurs du SLF atteints du cancer que chez les patients porteurs du SLF mais non atteints du cancer, les chercheurs ont également constaté que les télomères étaient encore plus courts chez les enfants atteints du cancer que chez les parents atteints du cancer.

Selon les chercheurs, il faudra étudier davantage le lien possible entre le maintien des télomères et le développement et l'évolution du cancer, particulièrement en ce qui a trait aux autres maladies qui semblent prédisposer au cancer.


Alexa Giorgi - tél : +1 416 934 5681 - email : agiorgi@cancer.ca

Said Karfa, TORONTO, att-scientifique@consulfrance-toronto.org

Article écrit le 2007-03-02 par auteur
Source: BE Canada numéro 314 (28/02/2007) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41498.htm Accéder à la source

Mots clés: chromosomes raccourcis seraient mis cause developpement precoce cancers


Publicité

En savoir plus