Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-03-02
Actualité médicale

Tags: inhalateurs -  valent -  traitement -  maladie -  pulmonaire -  courante - 
Deux inhalateurs valent mieux qu'un pour traiter une maladie pulmonaire courante - Actualité médicale
Deux inhalateurs valent mieux qu'un pour traiter une maladie pulmonaire courante

Une étude clinique pancanadienne, financée par l'Etat Canadien et dont les résultats ont été révélés à Ottawa le 20 février, montre que l'association des inhalateurs SpirivaMC (tiotropium) ainsi AdvairMC (fluticasone/salmétérol) permet d'améliorer la qualité de vie et la fonction pulmonaire, en plus de réduire le nombre d'hospitalisations chez les personnes atteintes de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Plus de 5% des Canadiens âgés de plus de 55 ans souffrent de la MPOC, une maladie incurable qui englobe l'emphysème et la bronchite chronique.

Publicité

L'étude aléatoire à double insu a permis de suivre 449 patients dans 27 hôpitaux et centres médicaux des quatre coins du Canada pendant un an. Le groupe de patients qui a pris les inhalateurs SpirivaMC et AdvairMC a obtenu des résultats deux fois plus élevés lors de l'évaluation de la qualité de vie que le groupe de patients ayant pris l'inhalateur SpirivaMC et un placebo. Le traitement combiné diminue aussi le nombre d'hospitalisations causées par la MPOC de 47% et augmente la fonction pulmonaire de 5%, par comparaison au traitement avec SpirivaMC et le placebo. Cette augmentation de 5% peut toutefois sembler minime (rappelons aussi que certains malades n'ont que 25% de leur capacité pulmonaire) mais permet à certains patients de pouvoir faire de courte promenade pour la première fois depuis des années.

Même si les inhalateurs SpirivaMC et AdvairMC sont fabriqués par des compagnies pharmaceutiques différentes, ce sont des chercheurs universitaires indépendants qui ont conçu, élaboré et réalisé l'étude financée par des organismes publics qui sont les Instituts de recherche en santé du Canada et l'Ontario Thoracic Society.

"Nous savions que bien des médecins recommandent à leurs patients d'utiliser plusieurs inhalateurs, mais c'est la première étude qui évalue la sécurité et l'efficacité de cette pratique", indique le Dr Shawn Aaron, principal auteur de l'étude et scientifique principal à l'Institut de recherche en santé d'Ottawa.

L'étude sera publiée dans la version en ligne de la revue Annals of Internal Medicine du collège américain des médecins, et paraîtra dans le numéro imprimé du 17 avril 2007.


- Jennifer Paterson, Directrice, Communications et relations publiques, Institut de recherche en santé d'Ottawa - tél : + 1 613 798 5555, poste 19691 - email : jpaterson@ohri.ca

- David Coulombe, Spécialiste des médias, tél : +1 613 941 4563 - email :mediarelations@cihr-irsc.gc.ca

Université d'Ottawa, http://www.irso.ca/newsroom/newsstory.asp?ID=72

Mathieu Le Stum, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-03-02 par auteur
Source: BE Canada numéro 314 (28/02/2007) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41496.htm Accéder à la source

Mots clés: inhalateurs valent traitement maladie pulmonaire courante


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...