Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-03-12
Actualité médicale

Tags: outil -  portable -  diagnostiquer -  peste - 
Un nouvel outil portable pour diagnostiquer la peste - Actualité médicale
Un nouvel outil portable pour diagnostiquer la peste

Des scientifiques du Centre Helmholtz de Recherche en Infectiologie de Brunswick ont développé, en collaboration avec des partenaires scientifiques et industriels, un outil de diagnostic portable, capable d'identifier et de quantifier la bactérie responsable de la peste, avec la même fiabilité qu'en laboratoire.

Publicité

Aujourd'hui, l'agent pathogène responsable de la peste ne cause plus d'épidémies de l'ampleur de celles connues au Moyen-Age et cela grâce à de bons antibiotiques. Cependant la maladie est toujours présente dans les pays en développement. Pour l'éradiquer rapidement, un diagnostic précoce et précis doit être effectué directement sur place.

Yersinia pestis, la bactérie responsable de la peste, utilise une protéine spécifique pour échapper au système immunitaire de son hôte : F1. Cette protéine exprimée à la surface de la bactérie lui permet de résister à la phagocytose grâce à l'inhibition de l'opsonisation. Yersinia pestis peut alors se multiplier librement dans l'organisme, donnant ainsi naissance aux divers symptômes de la maladie.

Les scientifiques de Brunswick ont mis au point un nouvel anticorps, spécifique de l'antigène F1, utilisable pour détecter Yersinia pestis avec un appareil d'analyse simple, pratique et portable. Leur astuce : ils ont modifié l'anticorps de telle sorte qu'en plus de pouvoir fixer l'antigène F1, il peut se coupler à une minuscule perle magnétique.

Pour réaliser ce test diagnostique, le médecin prélève le sérum sanguin de son patient, détruit les cellules puis ajoute les anticorps modifiés et les perles magnétiques à l'échantillon. Dans le mélange, des complexes antigène F1/anticorps/perle magnétique se forment. Ceux-ci, une fois mis en contact avec le biocapteur, se fixent à sa surface, recouverte d'une couche spéciale, et sont soumis à un champ magnétique. Un détecteur permet alors de savoir si la protéine F1 est présente dans l'échantillon et à quelle concentration.

- Prof. Dr. Mahavir Singh - Helmholtz-Zentrum für Infektionsforschung (HZI), Brunswick - tél : +49 531 6181 5320 - http://www.helmholtz-hzi.de
- M. H. F. Meyer, M. Stehr, S. Bhuju, H. J. Krause, M. Hartmann, P. Miethe, M. Singh and M. Keusgen : "Magnetic biosensor for the detection of Yersinia pestis", Journal of Microbiological Methods, Volume 68, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-03-12 par auteur
Source: BE Allemagne numéro 325 (8/03/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41663.htm Accéder à la source

Mots clés: outil portable diagnostiquer peste


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...