Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-03-16
Actualité médicale

Tags: equipe -  scientifiques -  americano-coreenne -  decouvre -  mecanisme -  transmission -  maladie -  Alzheimer - 
Une équipe de scientifiques américano-coréenne découvre un mécanisme de transmission de la maladie d'Alzheimer - Actualité médicale
Une équipe de scientifiques américano-coréenne découvre un mécanisme de transmission de la maladie d'Alzheimer

Une équipe dirigée par Dr. Chung Sung-Kwon de la faculté de médecine de l'université Sungkyunkwan en collaboration avec le Dr. KIM Tae-wan du centre médical de l'université américaine de Columbia a indiqué avoir découvert un composé organique participant à la formation de la maladie d'Alzheimer.

Publicité

La maladie d'Alzheimer entraîne une perte progressive de la mémoire et détériore les capacités cognitives. Elle peut être héritée des parents mais frappe plus fréquemment les personnes âgées. Les scientifiques expliquent que la densité des PIP2, composé organique à l'origine de la formation des cellules du cerveau, jouent un rôle crucial dans la transmission parentale de la maladie.

La forme transmise de la maladie d'Alzheimer est issue d'un excès de protéine (beta amyloid) dans les cellules du cerveau chez les personnes atteintes de mutations de la preseniline 1. La preseniline 1 est aussi une protéine. Cependant et jusque maintenant, les scientifiques n'étaient pas parvenus à déterminer comment les deux protéines interagissaient. Les deux équipes, au travers d'études conjointes, sont parvenues à déterminer que le composé organique PIP2 jouait un rôle clé dans le contrôle du niveau de concentration des deux protéines. Ainsi, une mutation de la preseniline 1 entraîne une augmentation de la quantité de PIP2. Une augmentation artificielle de la quantité de PIP2 entraîne une chute de la concentratrion en beta amyloids.

Les deux équipes soulignent qu'il s'agit de la première fois qu'une des causes de la maladie a été découverte. Le Dr. Chung indique ainsi qu'un traitement contre la maladie pourrait être élaboré si les scientifiques trouvent le moyen de contrôler la concentration de PIP2. Les découvertes ont été publiées dans la dernière édition du "National Academy of Sciences", journal officiel de l'Académie Nationale des Sciences américaine.

Joongang Daily, 21/12/2006

Article écrit le 2007-03-16 par auteur
Source: BE Corée numéro 38 (15/03/2007) - Ambassade de France en Corée / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41825.htm Accéder à la source


Publicité

En savoir plus