Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-03-16
Actualité médicale

Tags: test -  diagnostic -  detecter -  infarctus -  myocarde -  rapidement - 
Un nouveau test diagnostic pour détecter les infarctus du myocarde plus rapidement - Actualité médicale
Un nouveau test diagnostic pour détecter les infarctus du myocarde plus rapidement

Douleurs d'estomac et de poitrine, nausées, étouffements et sensation d'angoisse sont les symptômes d'un infarctus du myocarde. Cependant ils ne sont pas très spécifiques et peuvent être, en premier lieu, pris pour la manifestation d'une autre maladie.

Publicité

Avec les outils diagnostics actuels, dès l'apparition des premiers symptômes, il faut environ 2 heures au médecin pour confirmer ou non l'infarctus. Ce temps est précieux pour la vie du patient et le développement d'un test plus rapide est indispensable.

L'entreprise allemande Rennesens avait déjà mis sur le marché, il y a 4 ans, le premier test de diagnostic rapide, capable d'apporter un résultat 30 minutes après les premiers signes de douleur. Aujourd'hui, Rennesens a travaillé conjointement avec l'entreprise Optricon spécialiste en technique des microsystèmes pour mettre au point un outil quantitatif encore plus rapide. Le principe du test immunochromatographique est basé sur la détection de la protéine h-FABP (Heart Fatty Acid Binding Protein) sécrétée par le muscle cardiaque 20 minutes après le début de sa destruction.

En pratique, 3-4 gouttes de sang du patient sont déposées sur une membrane de nitrocellulose, intégrée à un support au format carte bancaire. Là, une ou deux bandes rouges apparaissent. La première indique si l'essai est valable, la seconde, selon l'intensité de la couleur, informe sur la quantité de biomarqueur (h-FABP) présente dans le sang. La carte est alors insérée dans le lecteur "CardioDetect quant", où une sonde laser analyse les bandes colorées. L'information est alors transmise à un microprocesseur calibré qui estime si la crise cardiaque est grave ou non, en fonction de la quantité de h-FABP. Les données fournies par ce mini-ordinateur peuvent être stockées dans les bases de données de l'hôpital ou imprimées.

Un prototype a été présenté pour la première fois lors du salon "Microsys" à Berlin les 7 et 8 mars 2007.

Jürgen Ziegler - Rennesens GmbH, Robert-Rössle-Str. 10, D13125 Berlin - tél : +49 30 94 89 22 31, fax : +49 30 94 89 22 62 - email : jziegler@rennesens.de - http://www.rennesens.de

Handelsblatt - 06/03/2007

Anaïs Manin, anais.manin@diplomatie.gouv.fr

Article écrit le 2007-03-16 par auteur
Source: BE Allemagne numéro 326 (15/03/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41783.htm Accéder à la source

Mots clés: test diagnostic detecter infarctus myocarde rapidement


Publicité

En savoir plus