Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-03-20
Actualité médicale

Tags: NeuroSpin -  outil -  unique -  explorer -  cerveau - 
NeuroSpin, un outil unique pour explorer le cerveau - Actualité médicale
NeuroSpin, un outil unique pour explorer le cerveau

Le 24 novembre dernier, le Premier ministre Dominique de Villepin a inauguré la plate-forme "NeuroSpin", installée à Saclay, près de Paris. Courant 2009, ce centre de neuro-imagerie cérébrale par résonance magnétique nucléaire (IRM) en champ intense abritera un imageur IRM destiné aux études sur l'homme, doté d'un aimant de 11,7 Tesla, une puissance à ce jour inégalée dans le monde. Directeur de NeuroSpin, Denis Le Bihan esquisse le portrait de cet outil exceptionnel qui devrait permettre à terme d'observer le cerveau à une échelle d'environ 1 000 à 10 000 neurones et, peut être, découvrir si le cerveau fonctionne avec un code particulier, le "code neural". Propos recueillis par Jean-François Desessard.

Publicité

BE France - L'installation NeuroSpin est constituée de six arches. Qu'abritent-elles ?

Denis Le Bihan - L'une d'entre elles renferme toute la logistique nécessaire au fonctionnement de cette plate-forme. Quatre autres arches abritent déjà ou abriteront à terme des aimants. Ainsi l'une est occupée par un système IRM 3 T depuis juin 2006, alors qu'une autre renferme un système haut champ à 7 T qui a été livré en septembre dernier. C'est le premier aimant de ce type à être installé en France et le quatrième en Europe. Il faut souligner que ses caractéristiques techniques en font l'outil le plus performant au monde dans sa catégorie. A l'horizon 2009-2010, la troisième arche accueillera un équipement exceptionnel de 11,7 T, actuellement en développement dans le cadre du programme franco-allemand ISEULT. Quant à la sixième arche, un aimant de 17,85 T, destiné à l'étude du petit animal, y sera installé à la fin de cette année. Reste enfin la cinquième arche, aujourd'hui vide, qui pourrait à son tour accueillir un aimant. C'est notre souhait mais nous attendons de voir comment se comportera l'aimant de 11,7 T pour décider de poursuivre plus haut ou de rester prudent.

BE France - Poursuivre plus haut implique une rupture technologique ?

Denis Le Bihan - Certes, l'équipement de 11,7 T qui sera disponible à la fin de cette décennie va bénéficier d'améliorations technologiques significatives. Ainsi il ne fonctionnera pas à - 269° C mais à - 271° C, ce qui implique de maîtriser la technologie de l'hélium superfluide. Autre particularité de cet outil en développement, son aimant qui intégrera notamment un blindage actif permettant de confiner et renforcer le champ magnétique. Or pour un aimant de cette puissance, il s'agit d'une première mondiale. Pour autant, la conception d'un tel outil ne représente pas vraiment une rupture ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-03-20 par auteur
Source: BE France numéro 189 (16/03/2007) - ADIT / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/41921.htm Accéder à la source

Mots clés: NeuroSpin outil unique explorer cerveau


Publicité

En savoir plus