Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-04-10
Actualité médicale

Tags: strategies -  communication -  bacterienne - 
Du nouveau dans les stratégies de communication bactérienne - Actualité médicale
Du nouveau dans les stratégies de communication bactérienne

Des scientifiques du Centre de Recherche en Environnement et Santé (GSF) près de Munich viennent de montrer que le "quorum sensing" et le "diffusion sensing", les deux stratégies de communication bactérienne reconnues jusqu'à présent comme modèles, feraient en fait partie d'un système global : l'"efficiency sensing".

Publicité

Le quorum sensing repose sur la détection, de bactérie à bactérie, de petites molécules dépendant de la densité bactérienne. Il coordonne l'expression des gènes impliqués dans la bioluminescence ou encore la libération simultanée de facteurs de virulence. Cependant, du point de vue de l'évolution, cette stratégie coopérative ne représente pas un moyen de survie stable : des "parasites" peuvent profiter de ces molécules-signal sans avoir à essuyer le coût de leur production. La deuxième théorie, celle du diffusion sensing, part du principe que la bactérie "mesure", à l'aide des molécules-signal, si la zone qui l'entoure est assez petite pour que la concentration de ces substances sécrétées soit assez élevée pour atteindre l'effet souhaité. Cette théorie a l'avantage de ne pas nécessiter la contribution d'autres bactéries.

Les scientifiques allemands ont pu montrer, à l'aide de modèles mathématiques, que dans un milieu complexe et hétérogène comme la rhizosphère (région du sol où sont associés racines et microorganismes), la distribution spatiale des bactéries a souvent plus d'influence sur la communication que la densité cellulaire ou la taille de l'environnement. Par conséquent, ils ont développé une synthèse des deux modèles : l'efficiency sensing. Les microbes perçoivent toujours un mélange de données sur la densité et la distribution cellulaires ainsi que sur les limites de diffusion, puisque ces paramètres sont tous reliés. L'aspect prédominant dépend alors des circonstances.

Les manipulations de la signalisation bactérienne représentent des approches prometteuses dans de nombreux domaines, l'agriculture (stimulation des bactéries favorables à la croissance des plantes, inhibition des organismes nuisibles) ou la médecine (lutte contre les pathogènes) par exemple. Une meilleure compréhension du fonctionnement de cette signalisation en conditions naturelles est une base essentielle au développement de ces applications pratiques.

Article écrit le 2007-04-10 par auteur
Source: BE Allemagne numéro 329 (5/04/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42190.htm Accéder à la source

Mots clés: strategies communication bacterienne


Publicité

En savoir plus

- Dr. Burkhard A. Hense - Forschungszentrum für Umwelt und Gesundheit (GSF), Institut für Biomathematik und Biometrie (IBB), Ingolstädter Landstrasse 1, D85764 Neuherberg/Munich - tél : +49 89 31874035 - email : burkhard.hense@gsf.de - http://ibb.gsf.de/
- B. A. Hense, C. Kuttler, J. Müller, M. Rothballer, A. Hartmann and J. U. Kreft : "Opinion: Does efficiency sensing unify diffusion and quorum sensing?", Nature Reviews Microbiology, 5:230-239 (Mars 2007)

Dépêche idw, communiqué de presse du Centre de Recherche en Environnement et Santé - 27/03/2007

Anaïs Manin, anais.manin@diplomatie.gouv.fr




: Sur le même thème...