Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-04-18
Actualité médicale

Tags: Activation -  inhibition -  cellules -  nerveuses -  lumiere - 
Activation et inhibition des cellules nerveuses grâce à la lumière - Actualité médicale
Activation et inhibition des cellules nerveuses grâce à la lumière

En collaboration avec l'Université Stanford aux Etats-Unis, des scientifiques de Francfort et de Würzburg ont développé un outil grâce auquel des cellules nerveuses, intactes dans un tissu, peuvent être stimulées puis inhibées en quelques millisecondes.

Publicité

Comme "interrupteurs", les scientifiques ont choisi un canal ionique (Channelrhodopsin-2, ChR2), issu d'une algue photosensible et activé par la lumière bleue, ainsi qu'une pompe à protons (Natronomonas pharaonis Halorhodopsin, NpHR), identifiée chez l'archéobactérie saharienne Natronomonas pharaonis, activée par la lumière jaune. Ces deux protéines font partie de la classe des rhodopsines microbiennes dans lesquelles on retrouve, comme pour la rhodopsine humaine, le chromophore rétinien. Les gènes codant pour ces deux pigments protéiques microbiens ont été transférés dans des motoneurones du nématode Caenorhabditis elegans et les protéines fonctionnelles ont pu être exprimées. En modifiant la longueur d'onde de la lumière excitatrice, les rhodopsines sont activées de manière spécifique. Ainsi, les chercheurs ont pu successivement stimuler (lumière bleue) et inhiber (lumière jaune) les cellules nerveuses, provoquant respectivement une contraction puis un relâchement musculaire chez le nématode.

Puisque le système NpHR/ChR2 peut être génétiquement adressé à des neurones d'une classe spécifique ou à d'autres cellules excitables impliquées dans des maladies, la capacité d'utiliser la lumière pour inhiber ou activer des neurones peut avoir des applications pratiques en thérapie de précision, dans le cas de la maladie de Parkinson, par exemple.

Article écrit le 2007-04-18 par auteur
Source: BE Allemagne numéro 330 (16/04/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42242.htm Accéder à la source

Mots clés: Activation inhibition cellules nerveuses lumiere


Publicité

En savoir plus

- JP Alexander Gottschalk - Institut für Biochemie, Max-von-Laue-Strasse 9, D60438 Frankfurt - tél : +49 69 798 29261, fax : +49 69 798 29495 - email : a.gottschalk@em.uni-frankfurt.de - http://www.biochem.uni-frankfurt.de/gottschalk/index.html
- F. Zhang, L. P. Wang, M. Brauner, J. F. Liewald, K. Kay, N. Watzke, P. G. Wood, E. Bamberg, G. Nagel, A. Gottschalk, K. Deisseroth : "Multimodal fast optical interrogation of neural circuitry", Nature, 446:633-639, 05/04/2007.
- Interview des chercheurs de Stanford : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/9mrn9

Dépêches idw, communiqués de presse de l'Université Julius-Maximilian de Würzburg, de l'Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort et de la Société Max-Planck pour la Promotion Scientifique - 05/04/2007

Anaïs Manin, anais.manin@diplomatie.gouv.fr




: Sur le même thème...