Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-04-23
Actualité médicale

Tags: Prostate -  vaccin -  anti-cancer -  fonctionne - 
Prostate : le vaccin anti-cancer fonctionne - Actualité médicale
Prostate : le vaccin anti-cancer fonctionne

Est-il possible de vivre avec le cancer de la prostate, en bloquant la maladie avec un vaccin ? C'est le défi ambitieux que s'est lancé un groupe de chercheurs de l'Institut des tumeurs de Milan dirigés par Riccardo Valdagni, oncologiste radiothérapeute, impliqué depuis des années dans l'étude des néoplasies de la prostate. Il y a un an et demi, une expérimentation unique au monde a été lancée, basée sur l'utilisation d'un vaccin thérapeutique en mesure de stimuler les défenses du système immunitaire et de tuer les cellules tumorales.

Publicité

Ce soin a été administré à 16 patients italiens : dans 80% des cas, le système immunitaire a répondu au vaccin et la maladie a donné des signes de ralentissement. Cela signifie que le vaccin mis au point par les chercheurs milanais semble être efficace. La recherche continue et avant la fin de l'année 14 autres patients seront sélectionnés. Le vaccin agit grâce à une action de stimulus face aux lymphocytes T qui détectent la cellule tumorale et la détruisent. En général, les personnes atteintes d'une tumeur à la prostate ont peu de lymphocytes T, il s'agit donc de donner au système immunitaire les moyens de réagir. Ce type de tumeur, si elle est prise à temps et si elle n'est pas très agressive, est guérissable à 90%. Mais le problème considéré par l'étude est celui des 30 ou 40% de patients ayant déjà été traités avec des interventions chirurgicales ou radiothérapeutiques.

Les financements d'une telle expérimentation sont privés (Tullio Monzino en est le mécène) et avec Valdagni travaillent aussi Andrea Marrari, spécialiste en oncologie, et Licia Rivoltini, immunologiste. Les patients traités ne sont pas en phase terminale : leur maladie débute, ce qui occasionne une meilleure réaction au traitement. Le cycle de soin est de six mois et il n'existe pas d'effets collatéraux.

Article écrit le 2007-04-23 par auteur
Source: BE Italie numéro 54 (20/04/2007) - Ambassade de France en Italie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42419.htm Accéder à la source

Mots clés: Prostate vaccin anti-cancer fonctionne


Publicité

En savoir plus

La Repubblica, 23/03/2007