Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-05-21
Actualité médicale

Tags: laser -  nano-scalpel -  chirurgie -  moleculaire - 
Le laser : nano-scalpel pour la
Le laser : nano-scalpel pour la "chirurgie moléculaire"

Le Prof. Dr. Karsten König, physicien spécialisé en laser et microcapteurs à Sarrebruck, en collaboration avec une équipe de recherche de Jena, a développé un nouvel outil de "chirurgie moléculaire" ; l'objectif est de pouvoir désactiver de manière ciblée différentes séquences d'ADN humain, à l'intérieur de cellules tumorales par exemple. Pour la première fois, les scientifiques ont réussi, par une combinaison de faisceaux laser et de nanoparticules, à percer et découper à l'échelle nanométrique.

Publicité

Le premier nanoperçage optique d'un chromosome est de 40 nanomètres, soit 2000 fois plus fins que la largeur d'un cheveu.

Ce n'est pas le faisceau lumineux lui-même qui perfore le chromosome ou découpe les différentes molécules ; en effet, à cette échelle, il est impossible de focaliser le faisceau laser. Grâce à ses impulsions laser ultracourtes, le laser femtoseconde du professeur König permet certes d'obtenir un foyer optique de l'ordre du millionième de mètre mais c'est encore trop grand pour de la nanochirurgie. Pour les nanoperçages, l'équipe de biophysiciens du professeur König, en collaboration avec l'entreprise JenLab et l'institut de technologies photoniques de Jena, utilise l'interaction entre les nanoparticules et la lumière. Ils procèdent ainsi :
- dans un premier temps, par des techniques de biologie moléculaire, une nanobille métallique est fixée sur la séquence génétique à éliminer (dans les travaux de recherche il s'agissait d'une région précise du chromosome 1) ;
- la lumière du laser femtoseconde (impulsions laser ultracourtes proches de l'infrarouge) atteint les environs du chromosome tel un projecteur ;
- la nanoparticule reçoit la lumière, se réchauffe et brûle sur place en formant un trou d'exactement 40 nanomètres. Les scientifiques nomment ce phénomène "Optical knock-out", toutes les autres parties du chromosome sont en parfait état.

Ainsi cette technique combinant nanoparticules et impulsions laser ultracourtes constitue la base pour la nanochirurgie laser. Pour la première fois il a été possible de "nanomanipuler" des molécules et de faire de la chirurgie optique très précise sur l'ADN, ce qui ouvre de nombreuses perspectives thérapeutiques.

Article écrit le 2007-05-21 par auteur
Source: BE Allemagne numéro 335 (18/05/2007) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42839.htm Accéder à la source

Mots clés: laser nano-scalpel chirurgie moleculaire


Publicité

En savoir plus

- Prof. Dr. Karsten König, Professor für Mikrosensorik mit Aufbau- und Verbindungstechnik Saar-Universität und Abteilungsleiter für Mikrosystemtechnik/Lasermedizin am Fraunhofer-Institut für Biomedizinische Technik IBMT in St. Ingbert - tél :+49 6894 980 151, fax : +49 6894 980 152 - email : karsten.koenig@ibmt.fraunhofer.de - http://www.ibmt.fraunhofer.de/
- Publication : NANOLETTERS 2(2007)247-253 : Czaki et al. NANOLETTERS, http://www.nature.com/nnano/reshigh/2007
- Publication "Nanoparticles : Catch the Light" dans le journal Nature Nanotechnology

Dépêche idw, communiqué de presse de l'université de la Saar - 10/05/2007

Marina Pajak, marina.pajak@diplomatie.gouv.fr




: Sur le même thème...