Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-05-31
Actualité médicale

Tags: Medecine -  technique -  diagnostic -  paludisme - 
Médecine : nouvelle technique de diagnostic du paludisme - Actualité médicale
Médecine : nouvelle technique de diagnostic du paludisme

Le paludisme tue un enfant toutes les 30 secondes en Afrique et entre 1 et 3 millions de personnes par an. Deux milliards d'individus, soit 40% de la population mondiale, sont exposés et le nombre de cas cliniques survenant chaque année est estimé à 500 millions selon l'OMS. Quatre espèces de parasites du genre Plasmodium sont responsables de la maladie chez l'Homme : P. falciparum, P. vivax, P. ovale et P. malariae. P. falciparum est l'espèce la plus pathogène et la plus répandue. P. vivax, associée à une forte morbidité, co-existe avec P. falciparum dans de nombreuses parties du monde et est responsable de la plupart des cas de paludisme en Turquie.

Publicité

La technique traditionnelle de diagnostic du paludisme repose sur la mise en évidence directe du parasite dans le sang (après coloration et examen microscopique d'un frottis mince ou d'une goutte épaisse). L'obtention d'un diagnostic de certitude par cette technique de référence, notamment en cas d'infection pauciparasitaire ou d'infection mixte à P. falciparum et P. vivax, nécessite la présence d'un technicien qualifié. Pour tenter de pallier cet inconvénient, des techniques de diagnostic indirect (sérologie, recherche d'antigènes ou détection d'acides nucléiques parasitaires) sont en cours de développement.

Dans ce contexte, des chercheurs turcs de cinq facultés de médecine (Mersin, Firat, Yeditepe, Harran et Hacettepe) ont mis au point une nouvelle méthode permettant de détecter la présence d'ADN de Plasmodium dans le sang (par PCR) et d'identifier les espèces de Plasmodium présentes (par RFLP).

Les performances de la méthode ont été évaluées et comparées à celles de la technique de référence dans un village du Sud-est de l'Anatolie, région endémique de paludisme en Turquie. Sa sensibilité, sa spécificité et sa valeur prédictive positive sont de 76%, 100% et 100%, respectivement. L'unique contre performance de cette nouvelle technique, sa moindre sensibilité, a été attribuée aux conditions de recueil et de conservation des échantillons sanguins ; elle apparaît donc corrigeable.

Article écrit le 2007-05-31 par auteur
Source: BE Turquie numéro 3 (30/05/2007) - Ambassade de France en Turquie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/42963.htm Accéder à la source

Mots clés: Medecine technique diagnostic paludisme


Publicité

En savoir plus

Dr Gonul Aslan (department of medical microbiology, faculty of medicine, university of Mersin, Mersin) - email: drgaslan@mersint.edu.tr

Parasitology International, article sous presse (2007)

KDL, karinedemuth@yahoo.fr




: Sur le même thème...