Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-06-11
Actualité médicale

Tags: mais -  tres -  ancien -  produit -  anti-moustiques - 
Un nouveau, mais aussi très ancien, produit anti-moustiques - Actualité médicale
Un nouveau, mais aussi très ancien, produit anti-moustiques

Pour repousser les moustiques, le produit le plus utilisé est le diéthyl-toluamide (DEET), sous-produit de l'industrie pétrochimique. Cependant, il existe une demande significative pour des substances naturelles motivée par des considérations environnementales.

Publicité

Les populations locales utilisent traditionnellement une plante indigène, Lippia javanica, dont les branches fraîchement coupées peuvent être passées sur la peau, placées à l'entrée des zones habitées ou brûlées. Le Council of Scientific and Industrial Research (CSIR) a cherché à identifier les composés volatils répulsifs et à proposer une formulation pour leur utilisation.

L'huile essentielle de Lippia javanica, obtenue par distillation à la vapeur, a été soumise à diverses techniques analytiques: composés volatils en tête, chromatographie en phase gazeuse/spectrométrie de masse et essais biologiques. Ces essais mettent en évidence une grande variabilité des profils chimiques en fonction des aires géographiques de collecte. De plus, des plantes provenant de la même zone peuvent présenter des concentrations en espèces chimiques très différentes.

Les principaux chimiotypes présents dans Lippia javanica sont au nombre de trois :
1) Le type A contenant en proportions variables: cinéole-1,8, camphre, octénol-1, bornéol, camphène, limonène;
2) Le type B contenant en proportions variables: a-phellandrène, e-ociménone; et
3) Le type C contenant en proportions variables: b-caryophyllène, z-ociménone.

Des échantillons très différents de l'huile essentielle ont été soumis à des tests d'efficacité par le South African Bureau of Standards (SABS), en suivant un protocole rigoureux impliquant 30 moustiques Aedes aegypti, vecteurs de la fièvre jaune. Malgré les différences de composition, les résultats montrent une activité significativement supérieure par rapport aux produits répulsifs du marché.
D'autre part, l'huile essentielle a été incluse dans des bougies comparées aux bougies à la citronnelle. La proportion de moustiques repoussés atteint 98% dans le cas de l'huile de Lippia javanica contre 40% pour la citronnelle.

Le produit a été enregistré pour exploitation au Ministère de l'Agriculture et sa commercialisation confiée à une filiale du CSIR, Ulwazi Botanicals Ltd. De plus, un accord de partage des bénéfices a été signé avec les porteurs du savoir traditionnel.

Article écrit le 2007-06-11 par auteur
Source: BE Afrique du Sud numéro 15 (8/06/2007) - Ambassade de France en Afrique du Sud / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43195.htm Accéder à la source

Mots clés: mais tres ancien produit anti-moustiques


Publicité

En savoir plus

Dr Vinesh Maharaj - email : vmaharaj@csir.co.za - http://www.csir.co.za

Science Scope, Volume 2, Numéro 1, 04/2007

S. Elmaleh - samuel.elmaleh@diplomatie.gouv.fr




: Sur le même thème...