Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-06-18
Actualité médicale

Tags: defis -  plan -  anti-cancer -  japonais - 
Les défis du plan anti-cancer japonais - Actualité médicale
Les défis du plan anti-cancer japonais

Le Ministère de la Santé japonais a fixé les objectifs de son plan national anti-cancer: il souhaite voir le nombre de décès chez les plus de 75 ans baisser de 20% en l'espace de 10 ans (en excluant l'influence des variations démographiques). Cet avant-projet vient compléter les programmes précédents ("Healthy 21"...) mais c'est la première fois que les résultats attendus sont chiffrés.

Publicité

D'après le National Cancer Center, la moitié de cet objectif pourra être atteint grâce au progrès constant de la recherche et l'amélioration des traitements médicaux. Pour le reste, les autorités comptent renforcer le volet "prévention": réduction de 50% du nombre de fumeurs, augmentation du nombre des examens de dépistage pour couvrir 50% de la population... Le plan prévoit de s'appuyer sur un réseau de 286 centres hospitaliers désignés par le gouvernement comme pôles de lutte contre le cancer.

Ces objectifs ambitieux devront s'accommoder de l'état de la médecine anti-cancer au Japon. Si les métropoles importantes accueillent de nombreux hôpitaux à la pointe de la lutte contre le cancer, certaines régions japonaises sont en grand déficit de personnel spécialisé. Une enquête menée par le quotidien Yomiuri Shimbun a fait apparaître que 30% des hôpitaux désignés comme pôles anti-cancer ne comptaient pas de médecins spécialisés en chimiothérapie et/ou en radiothérapie dans leurs effectifs. Dans ces régions, les médecins sont en sous-effectif chronique depuis plusieurs années et n'ont pas le temps de suivre de formations spécialisées, ce qui fait que très peu de praticiens sont habilités en chimiothérapie et en radiothérapie (respectivement, 1857 et 542 pour tout le pays). Les infirmières et les pharmaciens spécialisés sont encore plus rares, alors que le plan gouvernemental appelle à la constitution d'équipes spécialisées anti-cancer afin de faire profiter les patients des progrès de la médecine en cancérologie. On peut aussi remarquer que les soins palliatifs n'ont été mis en place que très récemment au Japon et de nombreux hôpitaux en sont encore démunis. Paradoxalement, les régions les plus dépourvues sont celles où on trouve une proportion de personnes âgées plus importante et donc présentant un risque accru de cancer.

Ces disparités géographiques pourront éventuellement être compensées par l'implication de plus en plus grande des pouvoirs ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-06-18 par auteur
Source: BE Japon numéro 447 (15/06/2007) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43310.htm Accéder à la source

Mots clés: defis plan anti-cancer japonais


Publicité

En savoir plus

Yomiuri Shimbun, 27/04/2007 et 31/05/2007

Matthieu ROSENBERG - adjoint(point)sdv(arobase)ambafrance(tiret)jp(point)org - 447/BIO/2323