Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-07-01
Actualité médicale

Tags: Pre-diagnostics -  metastases -  cancereuses - 
Pré-diagnostics de métastases cancéreuses  - Actualité médicale
Pré-diagnostics de métastases cancéreuses

Une étude réalisée par des chercheurs du centre de cancérologie Blokhine de Moscou permet de savoir si les cellules d'une tumeur maligne formeront ou non des métastases.

Publicité

Le principal danger des tumeurs malignes est lié à leur capacité à créer des foyers secondaires où se forment de nouvelles tumeurs dans des organes voisins. Cependant ces tumeurs ne sont pas toutes susceptibles de générer des métastases. Les spécialistes du centre Blokhine ont observé des variations chez les cellules cancéreuses qui apparaissent bien avant la progression de la maladie et qui peuvent être utilisées pour prédire l'apparition des métastases.

Les chercheurs ont étudié les cellules cancéreuses du gros intestin et ils ont constaté qu'il existe un contact étroit intercellulaire propre à l'épithélium intestinal normal. Ils ont analysé les deux principales protéines qui influent directement sur ces contacts intercellulaires: la protéine membranaire E-cadhérine et la protéine interne à la cellule ß-caténine. Chez 129 patients malades opérés du cancer du gros intestin, les spécialistes ont déterminé le contenu des protéines retrouvées dans les tumeurs retirées et dans les tissus adjacents par des méthodes immunohistochimiques.

Dans un épithélium normal du gros intestin, l'E-cadhérine se situe sur la membrane cellulaire. Un phénomène de disparition d'E-cadhérine a été observé. Plus les cellules génèrent des métastases, plus le contenu d'E-cadhérine devient faible. Les résultats montrent alors que ces changements ne sont pas uniquement spécifiques aux cellules des tumeurs primaires, mais aussi aux cellules de métastases étant apparues bien après la suppression de ces tumeurs de base.

De façon analogue, les pertes en E-cadhérine contribuent à l'accumulation de ß-caténine dans le cytoplasme des cellules cancéreuses et dans le noyau de la cellule cancéreuse. Une fois accumulée dans le noyau, la ß-caténine stimule la segmentation de la cellule et accroît brusquement le risque de formation de métastases par la tumeur maligne.

Chez les patients ayant des métastases réparties dans plusieurs organes, les tumeurs primaires contiennent une forte quantité de ß-caténine dans les noyaux de leurs cellules et une ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-07-01 par auteur
Source: BE Russie numéro 13 (29/06/2007) - Ambassade de France en Russie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43434.htm Accéder à la source

Mots clés: Pre-diagnostics metastases cancereuses


Publicité

En savoir plus

Vera Vladimirovna Delektorskaya - Centre scientifique de cancérologie BLOKHIN - Moscou - email:
delektorskaya@yandex.ru

InformNauka - http://www.informnauka.ru