Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-07-04
Actualité médicale

Tags: scientifiques -  danois -  cherchent -  resoudre -  puzzle -  virus - 
Des scientifiques danois cherchent à résoudre le puzzle du virus - Actualité médicale
Des scientifiques danois cherchent à résoudre le puzzle du virus

Par quels mécanismes un virus, tel que HIV ou la grippe aviaire, est-il capable de faire que les cellules d'un corps humain travaillent pour lui ? Des chercheurs de l'Université de Copenhague nous offrent un nouvel éclairage sur la question.

Publicité

Ce projet de recherche est le fruit d'une collaboration entre biologistes moléculaires et physiciens. "Les biologistes moléculaires connaissent le fonctionnement des cellules et les interactions cellulaires tandis que les physiciens ont l'expertise technique pour mesurer et analyser les processus physiques" explique Lene Oddershede, physicienne à l'Institut Niels Bohr de Copenhague. Ce travail interdisciplinaire a été fructueux et les résultats ont été publiés le 3 avril dans le prestigieux journal scientifique PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

Les chercheurs ont étudié comment un virus exploite la machinerie des cellules humaines pour produire les protéines dont le virus a besoin pour répliquer des milliards de nouveau vira. Le virus pénètre dans une cellule hôte où il libère son ARN qui est une copie du matériel d'héritage, ADN. L'ARN est comme un 'livre de recette' qui contient les informations sur les protéines dont le virus a besoin pour se répliquer.

Une cellule possède des ribosomes, sorte de moteurs cellulaires, qui se déplacent le long de l'ARN et lisent le code propre aux protéines qui doivent être produites pour satisfaire aux besoins de la cellule vivante. La tâche des ribosomes est de lire le code des cellules hôtes, mais le virus a la subtile particularité d'avoir un ARN qui ressemble à celui de la cellule hôte. Ainsi, les ribosomes de la cellule hôte vont commencer à lire l'ARN du virus et produire les protéines demandées par le virus. En d'autres termes, le virus peut être considéré comme un parasite qui exploite les cellules humaines pour vivre et se répliquer.

L'ARN viral ressemble à l'ARN humain, mais il a une tendance à s'enrouler en pseudo-noeuds, structure tridimensionnelle. Quand le ribosome, se déplaçant le long de l'ARN viral, rencontre un pseudo-noeud, il faut qu'il le démêle avant de pouvoir continuer à avancer. Reste à ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-07-04 par auteur
Source: BE Danemark numéro 16 (3/07/2007) - Ambassade de France au Danemark / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43473.htm Accéder à la source

Mots clés: scientifiques danois cherchent resoudre puzzle virus


Publicité

En savoir plus

- Lene Oddershede, Institut Niels Bohr, Université de Copenhague - tél : +45 3532 5287 - email : oddershede@nbi.dk
- Michael Sørensen, Université de Copenhague - tél : 0045 3029 5043 - email : mas@my.molbio.ku.dk
- Thomas Hansen, Institut Niels Bohr, Université de Copenhague - tél : +45 6127 0333 - tmhansen@nbi.dk
- Nader Reihani, Institut Niels Bohr, Université de Copenhague - tél : +45 3011 5383 - email : reihan@nbi.dk
- Groupe de recherche à l'université de Copenhague : http://www.nbi.dk/~tweezer
- Article PNAS : http://www.pnas.org/cgi/reprint/0608668104v1

Site internet de l'Institut Niels Bohr http://www.nbi.ku.dk 30/03/07

H. Dornier