Publicité
Accueil > Politique de Santé - Santé publique > Economie médicale, Santé publique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-07-04
Politique de Santé - Santé publique

Tags:
Les assurés et le médecin traitant : premier bilan après la réforme (Enquête Santé et Protection Sociale 2006) - Politique de Santé - Santé publique
Les assurés et le médecin traitant : premier bilan après la réforme (Enquête Santé et Protection Sociale 2006)

La réforme de l’Assurance maladie entrée en vigueur en 2006 encourage le « parcours de soins coordonnés » au sein duquel le « médecin traitant » occupe un rôle pivot. Choisi par le patient, le médecin traitant réalise les soins primaires et oriente si besoin le patient vers les soins de spécialité.

Publicité

Selon les chiffres de l’Assurance maladie, à la mi-2006, huit Français sur dix ont déclaré un médecin traitant à la Sécurité sociale1. L’enquête Santé et Protection Sociale 2006 montre que les personnes réfractaires au dispositif ne représentent qu’environ 5 % des assurés, le reste n’ayant pas encore eu, au moment de l’enquête, l’occasion de consulter. Le nouveau dispositif est considéré comme obligatoire par beaucoup et le médecin traitant se substitue très souvent au schéma informel du médecin de famille. Le nouveau système apparaît neutre en termes de satisfaction des patients sur leur prise en charge médicale. En ce qui concerne l’accès aux spécialistes, moins de 4 % déclarent avoir renoncé à des soins de spécialistes pour des motifs directement liés à la réforme : soins devenus trop chers ou démarche perçue trop compliquée. L’enquête ne permet toutefois pas de juger si ce renoncement touche les soins non justifiés qui étaient visés par la réforme.

Article écrit le 2007-07-04 par auteur
Source: sourceAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

Lire l'étude...