Publicité
Accueil > Actualité médicale > Neurologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-07-19
Actualité médicale

Tags: cerveau -  evalue -  performances - 
Comment le cerveau évalue les performances - Actualité médicale
Comment le cerveau évalue les performances

Comment le cerveau perçoit-t-il qu'une action atteint ou non son but ? Et comment évalue-t-il ce succès ou cet échec ? Fonction vitale aux mécanismes méconnus, "l'évaluation des performances" vient de livrer certaines de ses caractéristiques à une équipe du Laboratoire Mouvement adaptation cognition (CNRS / Universités Bordeaux 1 et 2). Affiner notre connaissance dans ce domaine pourrait fournir des éléments clés pour mieux comprendre et traiter les patients souffrant de troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Cette étude est publiée en ligne dans le Journal of Neuroscience (juillet 2007).

Publicité

Déterminer la qualité d'une action, qu'elle soit bonne ou mauvaise, est une fonction cérébrale fondamentale : elle permet à la fois l'apprentissage de nouvelles habiletés (cognitives ou motrices) et la modification de comportements qui n'ont pas parfaitement atteint leur but initial. La manière dont le cerveau réalise cette "évaluation des performances" reste mal connue, même si de récentes découvertes suggèrent qu'une partie du cortex préfrontal, le cortex cingulaire antérieur (ou CCA), est impliquée dans cette fonction.

À l'aide d'une tâche cognitive complexe, amenant des singes rhésus à faire fréquemment des erreurs, une équipe du Laboratoire Mouvement adaptation cognition à Bordeaux a étudié avec précision le mode de fonctionnement des neurones du CCA. Premier résultat : la majorité de ces cellules sont activées lors de la présentation tant d'une récompense que d'un signal d'erreur. Elles sont donc capables de détecter aussi bien le succès que l'échec. Avec une précision notable toutefois, ce codage neuronal est nettement plus important en réponse à une erreur qu'à un succès.

D'autre part, ces activités fluctuent fortement selon le contexte dans lequel les informations relatives à la performance sont présentées. C'est ainsi qu'une récompense délivrée de façon inattendue induit une activation des neurones moins importante que lorsque l'animal la reçoit après avoir été préparé. Corrélativement, les neurones augmentent progressivement leur fréquence de décharge en fonction de la “qualité” de l'erreur commise. Effectivement, une absence de réponse est corrélée à une activité neuronale faible, et cette dernière augmente d'autant plus lorsque le sujet tente d'agir de manière précoce. Elle devient maximale lorsqu'il effectue un choix qui s'avère erroné.

Autre point d'importance, les activités neuronales observées sont toujours proportionnelles à l'engagement du sujet dans la tâche. Le CCA semble donc à même de fournir une représentation centrale de l'adéquation entre l'action et le but qui ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-07-19 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: cerveau evalue performances


Publicité

En savoir plus

Notes :
(1) Ce laboratoire (CNRS / Universités Bordeaux 1 et 2) fait partie de l'Institut des neurosciences de Bordeaux dirigé par Bernard Bioulac.
(2) Un exemple concret : le sujet vérifiant pour la 20ème fois si sa porte est correctement fermée.

Références :
Impact of Commitment on Performance Evaluation in the Rostral Cingulate Motor Area, Thomas Michelet, Bernard Bioulac, Dominique Guehl, Ludovic Escola, and Pierre Burbaud. J. Neuroscience, Jul 2007; 27: 7482 - 7489 ; doi:10.1523/JNEUROSCI.4718-06.2007.
(L'abstract est consultable en ligne sur Consulter le site web).

Contacts :
Contacts chercheurs
Bernard Bioulac
T 05 57 57 15 51 / 01 44 96 43 11
bernard.bioulac@cnrs-dir.fr

Thomas Michelet
thomas.michelet@umontreal.ca

Contact presse
Priscilla Dacher
T 01 44 96 46 06
priscilla.dacher@cnrs-dir.fr