Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-07-02
Pratique médicale

Tags:
Comment dépister la syphilis en 2007 ? - Pratique médicale
Comment dépister la syphilis en 2007 ?

Des recommandations en santé publique répondant aux deux questions « Faut-il dépister la syphilis en France ?» et « Comment la dépister ? » viennent d’être mises en ligne par la Haute Autorité de santé. La population cible du dépistage, la stratégie d’utilisation des tests sérologiques et le rôle des différents acteurs du dépistage y sont précisés.

Publicité

La syphillis est en recrudescence importante depuis 1999 notamment parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes. La maladie était devenue rarissime en France dans les années 80-90. La syphilis est une infection sexuellement transmissible due à une bactérie très contagieuse :Treponema pallidum. En l’absence de traitement, la maladie s’étend sur de nombreuses années. Elle peut donner des complications graves notamment neurologiques et cardiovasculaires. Au cours de la grossesse, la transmission de la bactérie de la mère à l’enfant est fréquente et à l’origine de complications extrêmement graves pour le fœtus. La syphilis peut être soignée avec un traitement simple, efficace et correctement toléré.

Recommandations de la HAS :

- Le dépistage de la syphilis acquise concerne les sujets à risque.

- Hommes ayant des rapports sexuels non protégés avec des hommes, fellation comprise.

- Travailleurs du sexe ayant des rapports non protégés.

- Personnes ayant des rapports non protégés avec des travailleurs du sexe.

- Personnes ayant des antécédents ou une infection active à type de gonococcie, de lymphogranulomatose vénérienne ou d’infection par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH).

- Personnes ayant des rapports non protégés avec plusieurs partenaires par an.

- Migrants en provenance de pays d’endémie (Afrique, Asie, Europe de l’Est, Amérique du Sud).

- Personnes incarcérées.

- Victimes de viols.

Le rythme de répétition du dépistage est adapté selon les situations à risque. Il va du dépistage unique en cas de prise de risque ponctuelle, au dépistage régulier, au minimum une fois par an, en cas de prise de risque récurrente.

Le dépistage de la syphilis congénitale concerne toutes les femmes enceintes et doit être renforcé chez les femmes à risque

- Dépister toutes les femmes enceintes lors du 1er examen prénatal.

- Renouveler le dépistage au 3ème trimestre si la ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-07-02 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité