Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-04-24
Pratique médicale

Tags:
ACTU HAS - Diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde - Pratique médicale
ACTU HAS - Diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde

La HAS a rendu son avis sur les actes professionnels - Recherche d’anticorps anti-protéines citrullinées

Publicité

La polyarthrite rhumatoïde est une affection auto-immune chronique et progressive qui affecte tout l’organisme. Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde produisent des auto-anticorps dirigés contre des protéines citrullinées pouvant être détectés de deux manières, soit par recherche des anticorps anti-kératine, soit par celle des anticorps anti-peptides cycliques citrullinés, technique plus récente. Or, seul l’acte « recherche des anticorps anti-kératine » est remboursé par l’Assurance maladie.

La HAS a publié un rapport évaluant l’efficacité, la place dans les stratégies de prise en charge, et les conditions d’exécution des actes de recherche des anticorps anti-kératine et des anticorps anti-peptides cycliques citrullinés dans le diagnostic et le pronostic d’évolution de la polyarthrite rhumatoïde.

Selon les données de la littérature et l’avis d’experts, la recherche des anti-kératines est un acte moins efficace que la recherche des anti-peptides cycliques citrullinés pour poser le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde car les anti-peptides cycliques citrullinés ont une sensibilité supérieure à celle des anti-kératines. De plus, la présence des anti-kératine au départ n’est pas un facteur prédictif de l’évolution de la maladie. La présence des anti-peptides cycliques citrullinés intégrés dans un faisceau d’arguments peut permettre une prise en charge thérapeutique plus précoce et/ou plus agressive et ainsi limiter l’évolution de la maladie (avis d’experts).

Par conséquent, s’appuyant sur cet argumentaire, la HAS propose à l’Assurance maladie une évolution du panier de soins en ce qui concerne l’utilisation des tests biologiques dans la stratégie diagnostique et pronostique de la polyarthrite rhumatoïde en préconisant de rembourser le nouveau type d’anticorps (les anti-peptides cycliques citrullinés), et de ne plus rembourser les anti-kératine.

Les avis de la HAS ont été transmis pour servir de base scientifique à l’Assurance maladie, qui dispose du pouvoir réglementaire de décider de l’inscription et de la suppression de ces actes à la liste des ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2007-04-24 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus