Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-01-23
Pratique médicale

Tags:
La HAS recommande le subventionnement d’une démarche individuelle active de sevrage tabagique - Pratique médicale
La HAS recommande le subventionnement d’une démarche individuelle active de sevrage tabagique

Dans le cadre des mesures et réflexions relatives à la lutte contre le tabagisme, le ministre de la Santé et des Solidarités a souhaité, par une lettre en date du 10 octobre 2006, disposer de l’avis de la Haute Autorité de Santé sur les analyses disponibles et les moyens d’encourager et d'aider au sevrage tabagique.

Publicité

Dans son avis du 18 janvier 2007, la Haute Autorité de Santé rappelle que la réussite du sevrage tabagique est fortement liée à la motivation de chaque personne et à son degré de dépendance à l’égard du tabac, plutôt qu’aux moyens thérapeutiques permettant de parvenir à ce sevrage. Au vu de l’analyse de la littérature, des expériences nationales et internationales et au regard de l’enjeu pour la santé de la population, la HAS souligne l’importance d’une aide au sevrage tabagique. Elle rappelle que son efficacité est renforcée dès lors qu’elle s’inscrit dans un programme global, associant diverses mesures et permettant le développement d’une démarche active de sevrage. Dans ce cadre, la HAS souligne l’efficience démontrée de la prise en charge financière de la démarche. Elle rappelle enfin que si toute la population des fumeurs est concernée, les personnes atteintes de maladies causées ou aggravées par le tabac et les femmes enceintes le sont au premier chef. La Haute Autorité de Santé recommande donc le subventionnement d’une démarche individuelle active de sevrage tabagique, plutôt que le *remboursement des thérapeutiques selon les modalités de droit commun. Elle préconise que la prise en charge financière des thérapeutiques d’aide au sevrage soit à l’avenir conditionnée à l’implication dans une démarche structurée et adaptée, en fonction du niveau de dépendance et de motivation de chacun.

Arrêt du tabac : des bénéfices prouvés

Les bénéfices de l’arrêt du tabac ont été clairement prouvés, en termes de mortalité comme de morbidité pour l’ensemble des maladies liées au tabac, notamment les maladies cardio-vasculaires et le cancer broncho-pulmonaire. Or, en l’absence de toute aide pharmacologique ou non pharmacologique à l’arrêt, les taux de sevrage tabagique apparaissent faibles, de l’ordre de 3% à 5% à 6 -12 mois.

La prise en charge médicale

La prise en charge du fumeur ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2007-01-23 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus