Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-01-28
Actualité médicale

Tags:
Une méthode permettant de traiter les métastases osseuses du cancer de la prostate - Actualité médicale
Une méthode permettant de traiter les métastases osseuses du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate, l'un des cancers les plus fréquents chez l'homme, peut s'étendre au reste du corps. Des métastases peuvent alors se former au niveau des os, où elles sont particulièrement difficiles à traiter. Les métastases osseuses sont impliquées dans plus de 70% des décès liés à ce type de cancer. Le Pr Zelig ESHHAR, directeur du département d'Immunologie de l'Institut Weizmann, a récemment réussi à appliquer un traitement du cancer de la prostate aux métastases osseuses.

Publicité

Le cancer de la prostate, l'un des cancers les plus fréquents chez l'homme, peut s'étendre au reste du corps. Des métastases peuvent alors se former au niveau des os, où elles sont particulièrement difficiles à traiter. Les métastases osseuses sont impliquées dans plus de 70% des décès liés à ce type de cancer. Le Pr Zelig ESHHAR, directeur du département d'Immunologie de l'Institut Weizmann, a récemment réussi à appliquer un traitement du cancer de la prostate aux métastases osseuses.
Ce traitement, développé il y a quelques années par le laboratoire du Pr ESHHAR, se base sur des cellules modifiées artificiellement afin de combiner deux stratégies utilisées par le système immunitaire pour lutter contre les agents infectieux. La première est la reconnaissance du non-soi grâce aux anticorps qui détectent les molécules étrangères ou transformées, les antigènes sur les parois extérieures des bactéries, les virus et les cellules cancéreuses. La seconde est la réponse immunitaire effectuée par les cellules T qui tuent les cellules non désirées. Elles ne sont pas cependant spécialisées dans l'identification fine de leurs cibles. Cette lacune est particulièrement invalidante dans la lutte contre les cellules cancéreuses, capables de développer des méthodes pour déjouer la vigilance du système immunitaire. En attachant des structures dérivées des anticorps, spécifiquement conçues pour reconnaître les cellules cancéreuses, à des cellules T, le Pr ESHHAR a réussi à produire des cellules modifiées. Ces cellules sont donc capables à la fois de trouver et de détruire les cellules cancéreuses.
Introduire les cellules T modifiées dans le tissu osseux pour traiter les métastases du cancer a toutefois posé de nombreux problèmes car les métastases s'étendent en général à toutes les parties de l'os, où elles sont difficiles à atteindre. La première fois que l'équipe a traité avec des cellules T modifiées des souris ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2005-01-28 par auteur
Source: Communiqué de presse de l'Institut Weizmann, 22/12/2004 Cette information est un extrait du BE Israël numéro 32 du 28/01/2005 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Accéder à la source


Publicité

En savoir plus