Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Ordre national des médecins
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-07-06
Vie professionnelle

Tags:
Le Cnom se désengagera de la permanence des soins si l'Etat ne clarifie pas les missions de chacun - Vie professionnelle
Le Cnom se désengagera de la permanence des soins si l'Etat ne clarifie pas les missions de chacun

Malgré les multiples mises en garde du Conseil national de l’Ordre des médecins, un avenant conventionnel qui devrait être prochainement signé et approuvé par le Gouvernement traduirait la subordination des médecins participant à la permanence des soins, et leurs initiatives dans ce domaine, aux exigences des organismes de sécurité sociale.

Publicité

Par ailleurs, le projet de loi relatif à l’assurance maladie, discuté au Parlement, confie l’organisation de la permanence des soins aux agences régionales de l’hospitalisation et aux unions régionales des caisses d’assurance maladie, déniant ainsi à la profession médicale organisée en Ordre sa capacité à s’organiser et faisant fi de tout le travail déjà accompli.

Porteur depuis le début de cette crise organisationnelle des projets professionnels locaux, animateur du rassemblement des secteurs de permanence des soins, grâce à l’action volontaire et responsable menée par les Conseils départementaux, l’Ordre national des médecins en appelle au Parlement et au Gouvernement pour que le rôle et les missions qu’il exerce au profit de la population soient reconnus, et la responsabilité primordiale de l’Etat réaffirmée.

Nous sommes aujourd’hui confrontés à la confusion et à l’instabilité chronique des textes régissant depuis septembre 2003 la permanence des soins, au manque de moyens consacrés pour garantir un accès aux soins de la population sur l’ensemble du territoire.

Dès lors, que l’Etat ne clarifiera pas rapidement les missions des différents acteurs, comme des moyens qui leur sont dévolus, le Conseil national de l'Ordre des médecins ne pourra que demander aux conseils départementaux de renvoyer à l’Etat, qui a édicté les nouvelles règles d’organisation, et à ses services préfectoraux la tâche d’assurer seul la responsabilité de convaincre les médecins d’intégrer le dispositif et, en cas d’échec, de tirer les conséquences d’un tableau de permanence des soins incomplet.

Article écrit le 2004-07-06 par Contact presse :Evelyne Acchiardi : 01 53 89 32 80
Source: Conseil National de l'Ordre des MedecinsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus