Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Ordre national des médecins
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-04-03
Vie professionnelle

Tags:
A propos des nouveaux décrets réglementant la pratique de l'ostéopathie  - Vie professionnelle
A propos des nouveaux décrets réglementant la pratique de l'ostéopathie

L’Académie nationale de médecine et le Conseil national de l’Ordre des médecins prennent acte de la publication des décrets réglementant la pratique de l’ostéopathie en France par des non médecins.

Publicité

L’Académie nationale de médecine et le Conseil national de l’Ordre des médecins se félicitent
qu’aient été entendues leurs exigences concernant la formation de ces ostéopathes et la
limitation de leur pratique (manipulations exclusivement manuelles et externes ; obligation de
prescription médicale pour les manipulations du rachis cervical et des nourrissons)

L’Académie nationale de médecine et le Conseil national de l’Ordre refusent toutefois
d’admettre que, sous prétexte de l’appellation « ostéopathie fonctionnelle » on puisse
dispenser cette pratique de tout recours aux examens médicaux et autres précautions
indispensables dès qu’un patient se plaint de troubles, même « fonctionnels ». Au contraire,
plus un trouble est fonctionnel, plus il exige un acte diagnostique difficile et lourd de
conséquences qui exige une bonne formation médicale et une bonne expérience de la
pathologie générale.

Ils mettent en garde contre le risque lié à une prise en charge en première intention par un
ostéopathe non médecin et demandent qu’une information sur les droits et les limites
d’exercice des ostéopathes soit clairement apportée aux patients.

Enfin le Conseil national de l’Ordre et l’Académie nationale de médecine ne trouvent pas
acceptable que le médecin qui tient de son diplôme d’Etat et de son inscription au tableau de
l’ordre le droit de pratiquer des techniques manuelles de traitement puisse avoir une
obligation supplémentaire d’autorisation préfectorale pour exercer médicalement
l’ostéopathie. Le Conseil national de l’Ordre des médecins introduira un recours juridique
contre cette disposition.

Article écrit le 2007-04-03 par Contact presse :Evelyne Acchiardi : 01 53 89 32 80
Source: Conseil National de l'Ordre des MedecinsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus