Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-10-27
Pratique médicale

Tags:
Insuffisance rénale chronique : moyens thérapeutiques pour en ralentir la progression - Pratique médicale
Insuffisance rénale chronique : moyens thérapeutiques pour en ralentir la progression

L'Anaes met à la disposition des professionnels de santé de nouvelles recommandations portant sur les « Moyens thérapeutiques pour ralentir la progression de l'insuffisance rénale chronique chez l'adulte ». Ces recommandations pour la pratique clinique ont été élaborées à la demande du Collège universitaire des enseignants en néphrologie. Elles font suite aux travaux sur le diagnostic de l'insuffisance rénale chronique chez l'adulte publiés par l'Anaes en 2002.

Publicité

Ces recommandations portent sur les moyens thérapeutiques qui permettent de ralentir la progression de l'insuffisance rénale chronique (IRC), et donc de retarder un traitement de suppléance par dialyse ou transplantation rénale, chez des patients adultes atteints d'IRC modérée (débit de filtration glomérulaire compris entre 30 et 60 ml/min).

Les moyens thérapeutiques évalués dans ces recommandations sont :


- les traitements antihypertenseurs,

- le régime restreint en protéines,

- le traitement des dyslipidémies,

- le traitement de l'anémie,

- le traitement de l'obésité,

- le sevrage tabagique

Seuls les antagonistes du système rénine-angiotensine, inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) et antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA2), ont montré un « effet néphroprotecteur », c'est-à-dire permettant de ralentir la progression de l'IRC, chez les patients ayant une IRC modérée avec une hypertension artérielle (PA > 130/80 mmHg) et une protéinurie supérieure à 0,5 g/j. Les ARA2 sont recommandés chez les diabétiques de type 2 et les IEC dans les autres cas. Les autres moyens thérapeutiques évalués dans ces recommandations restant justifiés dans le cadre de la prévention du risque cardiovasculaire.

Le groupe de travail propose dans ces recommandations une stratégie thérapeutique fondée sur les deux principaux facteurs de progression de l'IRC qui sont modifiables : l'hypertension artérielle et la protéinurie.

Article écrit le 2004-10-27 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus