Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-10-01
Pratique médicale

Tags:
Céphalées chroniques quotidiennes : diagnostic, prise en charge et prévention - Pratique médicale
Céphalées chroniques quotidiennes : diagnostic, prise en charge et prévention

L'Anaes met à la disposition des professionnels de santé de nouvelles recommandations : « Céphalées chroniques quotidiennes : diagnostic, rôle de l'abus médicamenteux, prise en charge ». Ces recommandations pour la pratique clinique ont été élaborées à la demande de la Société française d'étude des migraines et des céphalées et de l'Association des neurologues libéraux de langue française. Elles complètent les recommandations « Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l'adulte et l'enfant : aspect cliniques et économiques » éditées par l'Anaes en 2002.

Publicité

Les CCQ (céphalées chroniques quotidiennes) : une pathologie méconnue

Les CCQ sont encore largement méconnues des professionnels de santé non spécialisés comme du grand public. Il s'agit le plus souvent d'une céphalée initialement épisodique (migraine ou céphalée de tension) qui sous l'influence, notamment d'un abus médicamenteux, évolue vers des céphalées présentes plus de 15 jours par mois, pendant plus de 3 mois et qui durent plus de 4 heures (en l'absence de traitement). La méconnaissance des CCQ induit une insuffisance de diagnostic qui expose les patients à une prise en charge inadaptée. Or 3 % de la population française adulte est concernée par cette pathologie dont le retentissement psycho-affectif, social et professionnel est important. L'abus médicamenteux, qui est assez fréquent (1/3 des cas), fait obstacle à une prévention efficace, facilite l'apparition des CCQ et entrave leur traitement.

Ces recommandations préconisent donc :

Une prise en charge spécifique

En cas d'abus médicamenteux, un sevrage assorti de mesures d'accompagnement En l'absence d'abus médicamenteux, la mise en place du traitement de fond de la migraine ou de la céphalée de tension, et une prise en charge des facteurs associés Pour tous le patients, une éducation concernant la gestion des crises. Une prévention améliorée

Développer l'identification des patients à risque

Proposer la tenue d'un agenda des céphalées par le patient afin d'objectiver le nombre de jours de céphalées Mettre en place une éducation thérapeutique. Tout patient souffrant d'une migraine ou d'une céphalée de tension doit bénéficier d'une éducation thérapeutique, précisant notamment la nécessité de ne pas dépasser régulièrement deux prises de traitement de crise par semaine. Il convient par ailleurs de sensibiliser l'ensemble des acteurs de santé, au premier rang desquels les pharmaciens d'officine, les médecins généralistes, et les patients pour améliorer la prévention, le diagnostic des CCQ et leur prise en ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2004-10-01 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus