Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-06-21
Pratique médicale

Tags:
Réduire les mauvaises utilisations des médicaments de substitution des opiacés. - Pratique médicale
Réduire les mauvaises utilisations des médicaments de substitution des opiacés.

L'Anaes rend publiques de nouvelles recommandations concernant les mauvaises utilisations des médicaments de substitution des opiacés (MSO) et les moyens d'y remédier. Elles sont destinées à aider les praticiens et les institutions qui prennent en charge des personnes dépendantes des opiacés et peuvent être confrontées à de mauvaises utilisations des MSO. Elles ont été élaborées à la demande de la Direction générale de la santé. L'ensemble des stratégies thérapeutiques de prise en charge des personnes dépendantes des opiacés fera l'objet d'une conférence de consensus. La séance publique se déroulera les 23 et 24 juin prochain, à l'École normale supérieure de Lyon. Les recommandations du jury de cette conférence de consensus seront présentées à la presse le mardi 7 septembre 2004.

Publicité

La prescription des médicaments de substitution des opiacés (MSO) a pour objectif de participer à la prise en charge des personnes dépendantes des opiacés. Cette prise en charge vise à aboutir à une amélioration de leur état de santé et de leur insertion sociale, à une réduction de leur consommation problématique d'opiacés et des risques associés et, si possible, à un arrêt de cette consommation.

Les recommandations définissent les mauvaises utilisations des MSO et leurs facteurs déterminants et proposent des moyens pour y remédier.

Elles préconisent d'agir sur les facteurs liés aux prescripteurs, aux pharmaciens et aux personnes dépendantes et abordent successivemenent :

- Le diagnostic de la dépendance aux opiacés ;

- Le début du traitement, le choix du MSO et du cadre de prise en charge ;

- Les modalités de prescription et de dispensation des médicaments de substitution : rythme des visites, posologies prescrites, dispensation du traitement et chevauchement des ordonnances

- Le suivi et réévaluation du traitement ;

- La continuité des soins : ruptures de prescription, prescriptions d'urgence, prescriptions dites de dépannage.

- L'information des personnes dépendantes et la réévaluation régulière de leurs attentes, de leurs besoins et de leurs difficultés sont des éléments clés pour la qualité de la prise en charge et de l'alliance thérapeutique.

Un autre moyen pour lutter contre les mauvaises utilisations des MSO est d'agir sur les facteurs liés à l'organisation des soins. Les recommandations proposent de :

- Lutter contre l'isolement des prescripteurs :

- Dynamiser et coordonner l'offre de soins ;

- Former les professionnels de santé ;

- Développer et diffuser des fiches d'information destinées aux médecins prescripteurs, utilisables comme rappels lors de la prescription.

Article écrit le 2004-06-21 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus